Les probiotiques modifieraient l'activité du cerveau

Par Lanutrition.fr Publié le 09/06/2013 Mis à jour le 10/03/2017
La consommation de yaourts fermentés par certaines bactéries module l’activité du cerveau chez les femmes.

Une petite étude financée par le groupe Danone montre que l’activité de certaines régions du cerveau est modifiée chez des consommatrices de yaourts contenant des probiotiques. Les zones cérébrales affectées contrôlent le traitement des émotions et des sensations. Ces travaux font l’objet d’une publication dans Gastroenterology.

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants, présents dans tous les aliments fermentés (yaourts, choucroute etc...) et censés avoir un effet bénéfique sur l’organisme. Une fois ingérés, ils s’installent dans la flore intestinale où ils amélioreraient le fonctionnement du système immunitaire et du transit.

Consulter notre dossier sur les probiotiques

Ces nouveaux travaux démontrent un effet des probiotiques sur le cerveau humain, sans que l’on sache pour l’instant si cet effet est bénéfique ou non. L’étude a porté sur 36 femmes en bonne santé. Deux fois par jour pendant 4 semaines, 12 d’entre elles ont mangé un yaourt fermenté contenant les probiotiques suivants : Bifidobacterium animalis subsp. Lactis, Streptococcus thermophiles, Lactobacillus bulgaricus, et Lactococcus lactis subsp Lactis.

Les participantes ont subi une IRM fonctionnelle avant et après ces 4 semaines. L’imagerie a évalué l’activité du cerveau au repos et les réponses cérébrales à un test consistant notamment à visualiser des visages exprimant des émotions (colère, terreur...). Les chercheurs ont choisi ce protocole car il a été prouvé précédemment chez l’animal que les changements de la flore intestinale influençaient les comportements affectifs.

Résultats : l’activité cérébrale des femmes qui prenaient des probiotiques était affectée dans un vaste réseau fonctionnel contenant des régions corticales affectives et somatosensorielles. L’IRM au repos a montré dans le groupe qui prenait des probiotiques une modification des connectivités du cerveau moyen.

Par conséquent, chez les femmes, les probiotiques affecteraient l’activité cérébrale dans des zones impliquées dans le traitement des émotions et des sensations. Cependant, le mécanisme d’action des bactéries sur le cerveau n’est pas élucidé. De tels travaux pourraient ouvrir la voie à de nouvelles stratégies de prévention des désordres digestifs ou mentaux, grâce aux probiotiques.

Source

Tillisch K, Labus J, Kilpatrick L, Jiang Z, Stains J, Ebrat B, Guyonnet D, Legrain-Raspaud S, Trotin B, Naliboff B, Mayer EA. Consumption of fermented milk product with probiotic modulates brain activity. Gastroenterology. 2013 Jun;144(7):1394-1401.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top