Vers un vaccin contre l'asthme

Par Lanutrition.fr Publié le 04/04/2012 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Des chercheurs Français viennent de mettre au point un vaccin capable de diminuer l'asthme d'origine allergique. Un vaccin qui ciblerait l'allergène.

L'asthme est une maladie respiratoire inflammatoire, au même titre que la dermatite atopique, caractérisée par une obstruction des voies respiratoires manifestée par de la toux, des sensations d'étouffement et des difficultés respiratoires. De nos jours l'asthme est généralement bien soigné, même s'il faut parfois avoir recours à des médicaments anti-inflammatoires puissants. En l'absence de traitement l'évolution se fait vers l'insuffisance respiratoire et rarement, la mort.

Dans la majorité des cas l'asthme est provoqué par une réaction respiratoire allergique à des allergènes. Les éléments déclenchant sont le plus souvent : les poils d'animaux (chats notamment), la poussière (acariens, peluches), les produits chimiques inhalés ou avalés, les pollens, la cigarette et le stress. Pour diminuer les réactions allergiques et donc les symptômes de l'asthme il convient donc d'éloigner les éléments déclencheurs lorsque c'est possible et/ou de suivre une technique de désensibilisation, parfois efficace.

Des chercheurs Français de l'INSERM et du CNRS ont eu l'idée de mettre au point un vaccin contre l'acarien le plus fréquemment à l'origine des réactions allergiques, Dermatophagoides farinae 1 (Derf 1). La méthode est nouvelle et utilise une portion de l'ADN des acariens dans le but d'éliciter une réponse immunitaire pour détruire l'allergène rapidement. Leur technique expérimentale a déjà été testée sur des souris avec succès : deux injections intramusculaires à trois semaines d'intervalle ont permis de produire des anticorps anti-Derf 1 mais également de diminuer fortement les symptômes asthmatiques en diminuant la sensibilité des voies aériennes.

Des essais cliniques sont maintenant attendus chez l'homme pour tester l'efficacité de cette technique dont l'innocuité est encore mal connue. En attendant il semble donc bon de maintenir les mesures de prévention et en particulier d'éviter le contact avec les allergènes déclencheurs des symptômes, d'autant que le vaccin ne cible qu'un allergène parmi d'autres.

Découvrez comment contrôler les allergies naturellement avec le livre Allergies les solutions naturelles de Brigitte Karleskind

Références
  1. Beilvert F, Tissot A, Langelot M, Mevel M, Chatin B, Lair D, Magnan A, Pitard B. DNA/amphiphilic block copolymer nanospheres reduce asthmatic response in a mouse model of allergic asthma. Hum Gene Ther. 2012 Mar 19.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top