Allergies : les probiotiques sont-ils efficaces ?

Par Priscille Tremblais Publié le 13/04/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Article

De plus en plus d’études existent sur la prise de probiotiques en traitement ou prévention de l’allergie. Alors les probiotiques sont-ils utiles ou non ? Faisons le point.

Cela peut paraître incongru de traiter des symptômes ORL ou cutanés avec des bactéries destinées à améliorer la santé intestinale, et pourtant les scientifiques étudient sérieusement la possibilité d’utiliser les probiotiques en prévention ou traitement des allergies. Pourquoi ?

Santé intestinale et immunité

Avec plus de 500 espèces différentes de bactéries, réparties tout au long du tube digestif, la flore intestinale joue plusieurs rôles protecteurs dans l’organisme dont un, important, dans la défense immunitaire contre les agressions extérieures. L’intestin est en effet un organe lymphoïde, capable de produire des anticorps.
Les probiotiques, de micro-organismes vivants que l’on trouve dans certains aliments comme les yaourts ou dans des compléments alimentaires participent à un bon équilibre de la flore intestinale et donc à une bonne immunité. Il a été montré que la présence accrue de probiotiques dans la flore intestinale protégeait des manifestations d’allergie atopique, s’opposant ainsi au terrain héréditaire qui prédispose aux allergies.
C’est pourquoi les médecins ont pensé qu’ils pourraient également aider contre les réactions allergiques.

À consulter : notre dossier sur les probiotiques

Selon les résultats des études scientifiques sur le sujet, les probiotiques ont une action sur certaines molécules libérées par le système immunitaire en cas d’agression. Ils semblent ainsi aider à réguler l’inflammation associée aux réactions d’hypersensibilité des personnes souffrant d’allergies alimentaires ou saisonnières.
Selon la souche de probiotique utilisée, les résultats sont assez différents. L’âge des patients pourrait aussi jouer puisque les meilleurs résultats sont obtenus chez les enfants, notamment ceux qui présentent des symptômes allergiques cutanés comme l’eczéma.

Probiotiques contre rhinites : ce que disent les études

Les lactobacilles et bifidobactéries semblent prévenir la récurrence de la rhinite allergie, atténuer la sévérité des symptômes et améliorer la qualité de vie.

En 2013, des chercheurs suisses ont évalué les effets d’une bifidobactérie déposée par Nestlé (Bifidobacterium lactis NCC2818) ou ceux d’un placebo sur les symptômes de la rhinite allergique chez 20 volontaires sensibles aux graminées. (1) La prise de cette bifidobactérie a permis de diminuer les éternuements, la sensation de nez bouché et les marqueurs allergiques sanguins (par rapport au placebo).

En 2014, une étude française de plus grande ampleur, randomisée, en double aveugle contre placebo, a testé l’efficacité d’un lactobacille, le Lactobacillus paracasei LP-33 sur les symptômes de personnes souffrant de rhinite allergique (allergie aux graminées), sous traitement anti-histaminique (loratadine) et dont la qualité de vie était altérée. (2) Résultats : le score de qualité de vie liée à la rhinite s’est significativement amélioré chez les personnes prenant des probiotiques par rapport au placebo. Si les symptômes globaux sont restés les mêmes, les participants ont noté un mieux pour les symptômes oculaires (larmoiements, conjonctivite).

Chez des enfants allergiques aux acariens, la prise de Lactobacillus casei réduit la fréquence et la gravité des symptômes nasaux et oculaires et améliore leur qualité de vie. (3)
Chez des enfants avec une rhinite allergique saisonnière, la prise de Lactobacillus casei diminue les symptômes, le nombre d’épisodes ainsi que le besoin de médicaments. (4)

Les probiotiques et la dermatite atopique

C’est contre la dermatite (ou eczéma) atopique que les probiotiques semblent les plus efficaces comme traitement anti-allergique. Notamment chez les enfants. Et les lactobacilles semblent plus efficaces que les bifidobactéries pour cette indication.
Ainsi, le traitement de jeunes enfants souffrant d’une dermatite liée à une allergie alimentaire avec une souche de Lactobacillus rhamnosus pendant 1 mois a nettement amélioré leur état. (5)
En avril 2015, une étude parue dans le journal Clinical & Experimental Allergy a montré que les Lactobacillus paracasei, Lactobacillus fermentum et un mélange de ces deux souches étaient plus efficaces qu’un placebo pour améliorer les symptômes et la qualité de vie d’enfants atteints de dermatite atopique. (6) Des effets qui perduraient jusqu’à 4 mois après l’arrêt des probiotiques. Et qui étaient aussi plus sensibles chez les enfants de moins de 12 ans.
Des résultats semblables ont été trouvés avec la souche Lactobacillus salivarius LS01 chez des enfants de 0 à 11 ans souffrant d’eczéma dans une étude italienne de 2014. (7)

Concernant l’asthme, les études sont assez peu nombreuses, et ne permettent donc pas de se faire une idée de l’utilité des probiotiques en cas d’asthme allergique.

Conclusion

La prise de certaines souches de probiotiques semble bénéfique pour prévenir ou traiter des allergies, les souches les plus étudiées étant les lactobacilles. Selon une méta-analyse chinoise de janvier 2015, les probiotiques semblent cependant plus efficaces en prévention des allergies que pour leur traitement. (8)
Certaines études échouent à trouver des résultats positifs, ce qui peut s’expliquer par le fait que les souches utilisées dans les différentes études ne sont pas toujours les mêmes. Les quantités données elles aussi varient.
Pour être sûr que les probiotiques fonctionnent, mieux vaut donc utiliser des mélanges de plusieurs souches.

Références

(1) Singh A et al. : Immune-modulatory effect of probiotic Bifidobacterium lactis NCC2818 in individuals suffering from seasonal allergic rhinitis to grass pollen: an exploratory, randomized, placebo-controlled clinical trial. Eur J Clin Nutr. 2013 Jan 9.

(2) Costa DJ et al. : Efficacy and safety of the probiotic Lactobacillus paracasei LP-33 in allergic rhinitis: a double-blind, randomized, placebo-controlled trial (GA2LEN Study). Eur J Clin Nutr. 2014 May;68(5):602-7. doi: 10.1038/ejcn.2014.13. Epub 2014 Feb 26.

(3) Peng GC, Hsu CH. : The efficacy and safety of heat-killed Lactobacillus paracasei for treatment of perennial allergic rhinitis induced by house-dust mite. Pediatr Allergy Immunol. 2005 Aug;16(5):433-8.

(4) Giovannini M et al. : Felicita Study Group. A randomized prospective double blind controlled trial on effects of long-term consumption of fermented milk containing Lactobacillus casei in pre-school children with allergic asthma and/or rhinitis. Pediatr Res. 2007 Aug;62(2):215-20.

(5) Majamaa H et al. : Probiotics: a novel approach in the management of food allergy. J Allergy Clin Immunol. 1997 ; 99 : 179-85.

(6) Wang IJ, Wang JY. : Children with atopic dermatitis show clinical improvement after Lactobacillus exposure. Clin Exp Allergy. 2015 Apr;45(4):779-87. doi: 10.1111/cea.12489.

(7) Niccoli AA et al. : Preliminary results on clinical effects of probiotic Lactobacillus salivarius LS01 in children affected by atopic dermatitis. J Clin Gastroenterol. 2014 Nov-Dec;48 Suppl 1:S34-6. doi: 10.1097/MCG.0000000000000233.

(8) Tang RB et al. : Can probiotics be used to treat allergic diseases? J Chin Med Assoc. 2015 Mar;78(3):154-157. doi: 10.1016/j.jcma.2014.08.015. Epub 2015 Jan 6.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top