4 alimentations saines au banc d'essai contre les maladies cardiovasculaires

Par Juliette Pouyat Publié le 24/06/2020 Mis à jour le 24/06/2020
Actualité

Pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires, il faut manger sainement. Et selon une nouvelle étude, le régime méditerranéen n'est pas la seule alimentation protectrice. 

Pourquoi c’est important

L’alimentation est un facteur de risque modifiable, essentiel dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Il existe de nombreuses études portant sur l’intérêt de nutriments ou d’aliments spécifiques pour diminuer le risque cardiovasculaire. Cependant, l’alimentation est généralement variée et les aliments ne sont pas consommés de façon isolée. Il est vraisemblable qu’ils agissent en synergie.

Sachant cela, il semble plus intéressant de considérer l’alimentation dans sa globalité, comme le suggèrent les recommandations nutritionnelles américaines 2015-2020. Cela permet de prendre en compte des effets cumulatifs et synergiques de différents composants alimentaires, et d’évaluer l’impact des habitudes alimentaires dans leur ensemble sur le risque de maladies cardiovasculaires. C’est ce qu’ont fait des chercheurs dans une nouvelle étude parue dans la revue JAMA Internal Medicine : ils ont regardé l'impact de l'adhésion à différents régimes alimentaires sains sur le risque cardiovasculaire. 

L’étude

Dans leur étude, les chercheurs ont utilisé les données concernant 3 cohortes (165 794 femmes et 43 339 hommes) dont les habitudes alimentaires ont été recueillies tous les 2 à 4 ans pendant des périodes allant jusqu’à 32 ans. A partir des fréquences de consommation des différents types d’aliments, les scientifiques ont calculé un score d’adhésion à 4 régimes alimentaires sains différents (Healthy Eating Index–2015, Alternate Mediterranean Diet Score, Healthful Plant-Based Diet Index, et Alternate Healthy Eating Index) et ont analysé les associations avec le risque cardiovasculaire. Plus le score est élevé, plus les habitudes alimentaires sont saines.

Avoir des habitudes alimentaires saines (scores d’adhésion élevés) permet de réduire de 14 à 21%  le risque cardiovasculaire, par rapport à des personnes ayant un score d’adhésion faible. Une alimentation saine diminue également l’incidence de maladie coronarienne et d’accident vasculaire cérébral.

Les 4 scores alimentaires partagent plusieurs composantes notamment des apports élevés en céréales complètes, fruits, légumes, légumineuses et noix qui sont tous associés à un risque plus faible de maladies cardiovasculaires. Cependant, ils diffèrent également sur certains composants spécifiques (la consommation de poisson est notée différemment selon les régimes) et ne sont pas parfaitement corrélés entre eux, ce qui indique que ces scores alimentaires représentent une combinaison unique de constituants alimentaires. Une alimentation saine ne repose donc pas sur un seul régime alimentaire et peut être obtenue en respectant les traditions et les préférences alimentaires de chacun.

En pratique

Bien manger est essentiel pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Si, comme le montre cet article, il existe plusieurs façons d’avoir une alimentation saine, on retrouve quand même quelques règles à adopter : mettre l’accent sur les fruits et légumes, les céréales complètes, les légumineuses, les bonnes graisses, les oléagineux et surtout limiter les boissons sucrées et les aliments à index glycémique élevé. Après, selon les goûts de chacun, les apports en viande (sans exagérer etn privilégiant les viandes blanches), en poisson et en œufs peuvent être adaptés. Enfin, n’oubliez pas de pratiquer une activité sportive !

Voir aussi : 5 raisons d’adopter le régime méditerranéen et Régimes végétarien et méditerranéen : le match

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top