COVID-19 : le virus se transmet-il via l’argent liquide et le courrier ?

Par Collectif LaNutrition.fr Publié le 31/03/2020 Mis à jour le 01/04/2020
Actualité

Faut-il prendre des précautions avec le courrier et l’argent liquide en cette période d’épidémie ? Lesquelles ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), « on ne sait pas avec certitude combien de temps le virus COVID-19 survit sur les surfaces mais il semble qu’il se comporte comme les autres coronavirus. Les études (et les informations préliminaires sur ce virus) tendent à montrer que les coronavirus peuvent persister sur les surfaces quelques heures à plusieurs jours. Ceci peut dépendre de différents paramètres (le type de surface, la température ou l’humidité ambiante).» 

Une étude récente publiée dans le New England Journal of Medicine a trouvé que le virus peut être détecté sur du cuivre jusqu'à 4 heures après, 24 heures pour du carton et 72 heures pour le plastique et l'acier. Mais il faut souligner que détection ne signifie pas nécessairement risque d'infection, car un minimum de particules est nécessaire pour que l'infection ait lieu, et le nombre de ces particules diminue rapidement avec le temps. (1)(2)

Lire Immunité naturelle, de Thierry Souccar

L’argent liquide

Certains pays, notamment la Chine et les États-Unis, n’ont pas seulement mis leur population en quarantaine, ils y ont aussi mis leur argent liquide. En effet, selon le New York Times, « le gouvernement chinois a collecté des billets de banque dans le Hubei, la province la plus touchée, et a ensuite assaini les piles de billets, soit en les cuisant à haute température, soit en les exposant à des rayons ultraviolets. L'argent a été isolé pendant sept à quatorze jours avant d'être réintroduit dans le système bancaire. Quelques semaines plus tard, la Réserve fédérale américaine a commencé à mettre en quarantaine les billets de banque rapatriés d'Asie, les conservant pendant sept à dix jours avant de les autoriser à réintégrer le système financier national. » 

Mais ces mesures ne semblent pas vraiment utiles si les principaux gestes d’hygiène sont appliqués par la population. Notamment en se lavant les mains fréquemment et en évitant de se toucher le visage lorsque l’on fait des courses de première nécessité.

>> Comment gérer ses courses en période d’épidémie

Le courrier

Condamner sa boîte aux lettres est inutile. Même si le risque de contamination par le courrier est faible, le mieux est de laisser les lettres et les colis 24h dans la boîte aux lettres avant de les récupérer. 

Si c’est un colis est directement livré à la maison, la marche à suivre est la suivante : 

- Ouvrir le colis 
- Faire glisser le produit sur un table 
- Jeter le carton d’emballage 
- Se laver les mains 
- Récupérer le produit.

Conclusion 

Ces précautions semblent responsables face au risque de propagation du nouveau coronavirus. Cependant, l’OMS rappelle que "le risque d'être infecté par le Covid-19 en touchant des objets, notamment des pièces de monnaie, des billets de banque ou des cartes de crédit, est très faible".

Lire notre dossier complet : Les bons gestes face au coronavirus

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top