Le zinc pourrait aider à prévenir le diabète

Par Juliette Pouyat Publié le 08/07/2019 Mis à jour le 09/07/2019
Actualité

Une méta-analyse de 32 essais cliniques rapporte qu’une supplémentation en zinc serait efficace dans la prévention ou le contrôle du diabète.

Pourquoi c’est important

De plus en plus de preuves soutiennent une association entre l'hyperglycémie et le zinc. Par exemple, de nombreuses études ont démontré qu'un faible statut en zinc est associé à une diminution de la sécrétion d'insuline, à une diminution de la sensibilité à l'insuline et à une augmentation des biomarqueurs inflammatoires. Les concentrations sanguines en zinc diffèrent aussi significativement entre les patients diabétiques et les personnes en bonne santé.

Pourtant, les essais menés pour évaluer l’effet de la supplémentation en zinc sur le contrôle de la glycémie et le traitement ou la prévention du diabète ne sont pas concluants, même si certaines analyses ont révélé que la glycémie à jeun et l'hémoglobine glyquée sont réduites après une supplémentation en zinc. Une méta-analyse parue dans la revue American Journal of Clinical Nutrition présente ses résultats concernant l’effet d’une supplémentation en zinc sur la glycémie chez des personnes diabétiques ou à risque élevé de développer un diabète.

L’étude

Les chercheurs ont analysé 32 essais contrôlés randomisés impliquant 1700 participants dans 14 pays.

Les résultats montrent que la supplémentation en zinc permet de réduire plusieurs indicateurs de la glycémie chez les personnes atteintes de diabète ou celles à risque élevé de diabète. Par rapport aux groupes de contrôle, les personnes supplémentées avaient une diminution significative de leur glycémie à jeun, de la glycémie deux heures après le repas, de l’insulinémie à jeun, du taux d’hémoglobine glyquée et du niveau de protéine C-réactive, un marqueur de l’inflammation.

Par ailleurs, l’effet de la supplémentation en zinc sur la glycémie à jeun est fortement influencé par le statut du patient (diabétique ou non) et par la formulation de la supplémentation. Les résultats révèlent en effet que la supplémentation en zinc inorganique est plus efficace pour réduire la glycémie à jeun chez les personnes diabétiques que celle en zinc organique (bisglycinate ou gluconate de zinc). Les doses supérieures à 30 mg/jour entraînaient aussi des effets plus importants.

En pratique

On trouve naturellement le zinc dans les aliments riches en protéines comme la viande et les crustacés. Le germe de blé, les graines de sésame, les champignons shiitakés et les légumineuses sont également de bonnes sources de zinc. Pour découvrir tout ce que le zinc peut faire pour votre santé, lisez notre monographie et découvrez également les aliments le plus riches en zinc.

Si le recours à des suppléments est nécessaire (végétariens, personnes âgées…), choisissez de préférence les carbonates, oxydes, phosphates, sulfates de zinc (et non pas les formes organiques comme le gluconate, l’aspartate, le bisglycinate ou le citrate). Les doses utilisées en prévention sont comprises entre 10 et 15 mg/jour au maximum. 

Enfin, sachez que vitamine C et magnésium peuvent également aider dans le contrôle de la glycémie. 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top