Les médicaments de la migraine 

Par Marie-Charlotte Rivet Bonjean Publié le 09/10/2018 Mis à jour le 09/10/2018
Article

Il existe de nombreux médicaments pour prévenir les crises et soulager les douleurs causées par la migraine. Non dénués d’effets secondaires, ils doivent aussi être pris avec parcimonie car ils favorisent les migraines « rebond ».

De nombreux médicaments ont été créés pour traiter la douleur des migraines, d’autres sont normalement utilisés pour traiter d’autres maladies mais peuvent aussi soulager ou prévenir les migraines. 

On retrouve deux grandes catégories : 

  • Les médicaments préventifs : pris régulièrement voire quotidiennement, ils aident à réduire la gravité et la fréquence des crises.
  • Les médicaments pour soulager la douleur : pris pendant les crises. 

La stratégie de traitement est fonction de la fréquence, la durée, et de l’intensité des migraines. 

Les médicaments pour soulager les douleurs 

Dans un premier temps, lors des premières crises, ou dès les premiers signes de douleur, il y a les médicaments analgésiques :

  • L’aspirine ou l’ibuprofène ou le paracétamol (Advil, Doliprane et autres) peuvent aider à soulager les migraines légères, de plus ces médicaments sont disponibles sans ordonnance. 
  • Des médicaments spécifiques à la migraine existent aussi, ils sont souvent constitués d’un mélange de paracétamol ou d’aspirine et de caféine comme l’Actron. Ce type de médicament est souvent conseillé pour les migraines modérées.

Attention, ces médicaments disponibles sans prescription ont toutefois des effets secondaires à long terme : pris trop souvent ou pendant une longue durée, ils peuvent causer des ulcères, des saignements gastro-intestinaux, et des maux de tête dus à une surconsommation. Par ailleurs le paracétamol n’est pas sans danger pour le foie.

Ensuite on retrouve les médicaments disponibles sur ordonnance qui sont plus puissants, prescrits lorsque les analgésiques de première intention ne suffisent plus ou pas :

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme le Dicoflénac, le Kétorolac ou le Naproxène, mais souvent les patients estiment qu’à dose équivalent de l’ibuprofène, ils ne sont pas plus efficaces. 
  • Les triptans sont spécifiques aux migraines. Ils ont un effet vasoconstricteur sur les vaisseaux sanguins, ce qui bloque les voies de la douleur dans le cerveau. On retrouve différents types de triptans : le sumatriptan (Imitrex), le rizatriptan (Maxalt), l’almotriptan (Axert), le naratriptan (Amerge), le zolmitriptan (Zomig), le frovatriptan (Frova)et l’élétriptan (Relpax). Ils sont très efficaces contre la douleur et les autres symptômes associés à la migraine et sont disponibles sous plusieurs formes : comprimés, pilules, vaporisateur nasal et injections. 

Cependant les triptans peuvent avoir des effets secondaires non négligeables : des réactions cutanées au point d’injection, des nausées, des étourdissements, de la somnolence et une faiblesse musculaire. Ces médicaments sont par ailleurs contre-indiqués chez les patients hypertendus, à risque d’AVC et de crises cardiaques. 

Lire aussi : Migraine: les effets bénéfiques du régime cétogène

  • Une combinaison de sumatriptan et naproxène sodique (Treximet) s’est avérée plus efficace que chaque médicament pris de manière isolée pour soulager les symptômes des crises.
  • L’ergotamine associée ou non à de la caféine (Ergomar, Cafergot) est aussi prescrite contre la douleur, mais elle s’est avérée moins efficace que les triptans. Elle peut causer des nausées et des vomissements aussi. Cependant chez les patients qui ont des douleurs qui durent plus de 48h, elle semble plus efficace. 
  • Le dihydroergotamine est un dérivé de l’ergotamine qui est plus efficace et avec moins d’effets secondaires. 
  • Les médicaments anti-nauséeux qui sont habituellement associés à d’autres médicaments. Les plus prescrits sont le métoclopramide ou le prochlorpérazine.
  • Les opioïdes sont déconseillés à cause d’un risque de dépendance, mais ils sont parfois prescrits lorsque que l’ergotamine et les triptans ne peuvent être utilisés. Ils sont souvent à base de codéine.

Lire aussi : 1 h de musculation par semaine contre les maux de tête

Les médicaments préventifs 

Pour avoir un traitement préventif, il faut remplir plusieurs critères : 

  • Avoir au moins 4 crises handicapantes par mois, 
  • Les crises durent plus de 12 heures 
  • Les analgésiques n’ont pas ou peu d’effets sur le soulagement de la douleur
  • Les symptômes incluent une aura prolongée ou un engourdissement associé à une faiblesse 

Le traitement préventif peut permettre de réduire le nombre, la fréquence, l’intensité et la durée des crises tout en augmentant l’efficacité des médicaments contre la douleur. Il faut être patient lorsqu’on début un traitement préventif : il faut parfois attendre plusieurs semaines pour que les symptômes s’améliorent. 

Le médecin peut prescrire un traitement quotidien ou pour anticiper certains facteurs favorisants comme les menstruations. 

Le traitement préventif ne va pas totalement arrêter les migraines, des fois il ne fonctionne même pas du tout, et peut causer des effets secondaires plus ou moins graves. 

Lire aussi : Migraines récurrentes ? Vous manquez peut-être de vitamines

Les médicaments préventifs sont : 

  • Les bêtabloquants, utilisés à la base pour traiter l’hypertension artérielle et les maladies coronariennes. Ils peuvent, chez certaines personnes, réduire la fréquence et la gravité des migraines.
  • Les inhibiteurs calciques, comme le Flunarizine. 
  • Les antidépresseurs tricycliques peuvent être efficaces pour réduire la fréquence des migraines en jouant sur le niveau de sérotonine et d’autres messagers chimiques du cerveau. Cependant ces médicaments peuvent causer des effets secondaires comme la somnolence, la sécheresse buccale, la constipation, la prise de poids, entre autres. 
  • Les médicaments anti-convulsion, comme les antiépileptiques semblent réduire la fréquence des migraines. Cependant à fortes doses, ils peuvent causer de nombreux effets secondaires comme des nausées, des tremblements, une prise de poids, une perte de cheveux et des étourdissements. 
  • Les inhibiteurs de l’enzyme antagoniste, les sartans (Candesartan) ou encore les Lisinopril sont normalement utilisé pour des problèmes de tension artérielle, cependant les médecins et chercheurs ont remarqué que ce type de médicaments pouvaient être bénéfique pour prévenir les crises ainsi que leur intensité. 

Le Dr Josh Turknett vient de publier un livre détaillant un régime alimentaire protecteur : "En finir avec la migraine", vous pouvez en lire Un extrait ici. Vous trouverez aussi d'autres explications dans "Le régime cétogène pour votre cerveau".

Silberstein SD. Preventive Migraine Treatment. Continuum (Minneap Minn). 2015  Aug;21(4 Headache):973-89. doi: 10.1212/CON.0000000000000199. Review. PubMed

Modi S, Lowder DM. Medications for migraine prophylaxis. Am Fam Physician. 2006 Jan 1;73(1):72-8. Review. Erratum in: Am Fam Physician. 2006 Nov 15;74(10):1685.

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top