Qu’est-ce que la migraine ?

Par Marie-Charlotte Rivet Bonjean Publié le 08/10/2018 Mis à jour le 09/10/2018
Article

La migraine touche 7 à 8 millions de personnes juste en France. C’est un mal de tête particulier, considéré comme une maladie et répondant à des critères diagnostics précis. Détails.

La migraine est une forme particulière de céphalée (mal de tête) qui se caractérise par la survenue régulière et répétitive de maux de tête intenses, souvent d’un seul côté du crâne, avec une douleur pulsatile, associés (ou non) à d’autres symptômes. Sa durée varie entre quelques heures et quelques jours.

Il existe, en gros, deux types de crises : 

  • Les crises migraineuses avec aura 
  • Les crises migraineuses sans aura

Qu’est-ce qu’une crise migraineuse ? 

Les crises migraineuses sans aura se caractérisent par une douleur qui survient de manière progressive.

Cette douleur est souvent pulsatile et peut être décrite comme « des coups de marteau dans la tête », ou « des battements de cœur dans le cerveau ».

Son intensité être modérée à sévère, et elle augmente avec l’activité physique.

Elle est souvent unilatérale et peut être associée à des nausées et/ou vomissements. Ainsi qu’une sensibilité au bruit et/ou à la lumière. 

L’aura est un trouble neurologique transitoire qui survient avant les crises migraineuses chez certains patients et qui se traduit par des troubles de la vue, des engourdissements ou des pertes de parole. Ce trouble précèdent les symptômes d’une crise sans aura.

Lire aussi : La méditation soulagerait les migraines

Les phases de la migraine

La phase 1, dite prodromale 

Cette phase survient entre 24 et 48 h avant la crise, et se manifeste par divers symptômes, en fonction des patients :

  • Fatigue
  • Altération de l’humeur (irritabilité, dépression, euphorie…)
  • Envies alimentaires incoercibles
  • Etourdissement
  • Diarrhée/constipation
  • Rétention ou augmentation des urines

La phase de l’aura

L’aura, qui n’est pas systématique, se manifeste juste avant la migraine, et ne dure pas plus de 45 minutes. On retrouve plusieurs symptômes : 

  • Des troubles de la vue (éclairs lumineux, vision trouble, perte de vue temporaire…) 
  • Des troubles sensitifs (engourdissement, fourmillement) 
  • Des troubles de la parole (perte de la parole) 

Souvent très impressionnants et anxiogènes pour le migraineux, ces troubles se résolvent spontanément. 

La phase de migraine proprement dite

Cette phase peut durer entre 4 et 72 h. Chez certains, elle est plus supportable que chez d’autres.

La phase dite postdromale 

Qualifiée parfois de « gueule de bois », elle survient lorsque la douleur s’estompe, même si tout ne revient pas à normale. Le cerveau et le corps sont souvent épuisés, d’où une fatigue générale ressentie et une certaine faiblesse qui durent 1 journée environ. 

Lire aussi : Migraine: les effets bénéfiques du régime cétogène

Ne pas confondre migraine et céphalée de tension

La céphalée de tension correspond à un mal de tête accompagné d’une sensation de tension au niveau de la tête. La douleur est souvent modérée et concerne tout le crâne. De plus il n’y a pas les autres symptômes de la migraine comme les nausées ou une plus grande sensibilité à la lumière. La céphalée de tension est donc un mal de tête « classique » sans phase postdromale lorsque la douleur s’estompe.

Pour aller plus loin sur la migraine : 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top