Migraines récurrentes ? Vous manquez peut-être de vitamines

Par Pierre Lombard Publié le 20/06/2016 Mis à jour le 28/07/2017
Actualité

Les personnes qui souffrent de migraines manquent souvent de vitamines D et B2 et de coenzyme Q10.

Les migraines sont des maux de têtes qui peuvent être très handicapants. Selon les estimations, environ 6% des Français et 18% des Françaises seraient victimes de migraines, les femmes sont donc 3 fois plus touchées que les hommes. Les migraines sont régulièrement accusées d’être un marqueur du risque cardiovasculaire, notamment d’accident vasculaire cérébral.

Lire aussi: La migraine doublerait le risque cardiovasculaire

Plusieurs études ont rapporté que l’alimentation pourrait agir sur l’apparition des migraines notamment via la vitamine B2, la vitamine B9, la vitamine D ou encore la coenzyme Q10. Afin de vérifier ces hypothèses, une équipe de chercheurs a mesuré les taux sanguins de ces molécules, ce qui reflète mieux le statut que de simples questionnaires alimentaires.

Résultats : Un grand nombre des personnes concernées par les crises de migraines présentaient des déficits en vitamines D et B2 (riboflavine), et en coenzyme Q10. En revanche, le déficit en vitamine B9 (folates) n’était pas corrélé aux migraines.
De plus, les jeunes femmes avaient plus de risque que les hommes de présenter des déficits en coenzyme Q10, tandis que les garçons et les jeunes adolescents avaient plus de risque de présenter des déficits en vitamine D.
Ceux ayant des crises très fréquentes avaient un risque élevé de déficit en coenzyme Q10 et en vitamine B2.

Une migraine est un mal de tête qui dure au moins quatre heures et qui est : unilatéral, pulsatile, d’intensité modérée à sévère et aggravé par l’activité physique. Les migraines peuvent être déclenchées par le stress, la faim, la fatigue, les règles (changements hormonaux) ou encore les allergies alimentaires. C’est pourquoi les populations défavorisées (mauvaises habitudes alimentaires, davantage de stress) sont plus à risque de migraines.

Lire aussi : Les familles pauvres seraient plus touchées par les migraines

Il s’agit ici d’une étude d’observation, il n’est donc pas possible d’en déduire une relation de cause à effet. Cependant, plusieurs essais cliniques ont montré des effets bénéfiques d’une supplémentation en ces molécules sur le risque de migraine.

La vitamine B2 

Cette vitamine hydrosoluble, appelée aussi riboflavine, intervient dans la production cellulaire d’énergie. Les cellules nerveuses des personnes souffrant de migraine pourraient souffrir d’un défaut dans cette production d’énergie, d’où l’idée d’utiliser des suppléments de cette vitamine pour améliorer l’efficacité des centrales énergétiques cellulaires (mitochondries. Les études mesurant l’effet d’une supplémentation en vitamine B2 (100 mg) sur les migraines ont donné des résultats encourageants même si toutes n’ont pas été concluantes. Les aliments les plus riches en vitamine B2 sont les abats (foie, rognons, coeur=2mg/100g), les fromages à pâte dure (1mg/100g) ou encore les oeufs ou la viande (0.4mg/100g). Pour rappel l'apport journalier recommandé est de 1,4mg. 

Les aliments les plus riches en B2 

La coenzyme Q10

La coenzyme Q10 (CoQ10) est une substance naturelle qui aide les cellules à produire de l’énergie; c’est aussi un antioxydant très puissant, le corps en produit naturellement mais il en fabrique de moins en moins avec l'âge. Les niveaux de CoQ10 sont assez souvent diminués chez les personnes souffrant de migraines et de maux de tête, d’où l’idée de donner des suppléments. Les études conduites à ce jour ont donné des résultats encourageants même si toutes n’ont pas été concluantes. La dose généralement prescrite est de 100 mg trois fois par jour. On peut également trouver la CoQ10 dans la viande de bœuf, de poulet et, en particulier, dans le cœur de ces animaux. On la trouve également dans les poissons comme la sardine qui en contient deux fois plus que la viande de bœuf et, aussi, dans les noix, les amandes, les huiles de soja et de canola.

La vitamine D 

La vitamine D est parfois qualifiée d’hormone tant elle a un rôle essentiel pour une multitude de fonctions physiologiques : immunité, absorption du calcium, masse musculaire, etc. Elle a une double origine : solaire et alimentaire. Plusieurs études ont rapporté une association entre déficit en vitamine D et migraines. De plus, chez de nombreuses personnes, les migraines seraient provoquées par des allergies alimentaires, causées parfois par des déficits en vitamine D. Cependant, plusieurs études n’ont rapporté pas de bénéfice de la supplémentation en vitamine D sur les migraines. Son effet, s'il existe, intervient probablement pendant les premières années de la vie ou sur le long terme.

La vitamine D peut être obtenue naturellement en s'exposant au soleil d'avril à septembre. On en trouve aussi en petites quantités dans les poissons gras, oeufs, ou les compléments alimentaires. 

Les aliments les plus riches en vitamine D

L’avis de LaNutrition.fr : Cette étude est intéressante mais cela reste une étude d’observation. On peut cependant conseiller aux personnes souffrant de migraines de s'exposer régulièrement au soleil et de veiller à leur alimentation. Nous rappelons qu'il existe d'autres facteurs de risques des migraines comme les brusques variations hormonales, un manque de sommeil (1) , l'hypertension (2), une alimentation inflammatoire (3), une alimentation riche en gras (4), en sel (5) ou en composés allergènes (6). 

Le Dr Josh Turknett vient de publier un livre détaillant un régime alimentaire protecteur : "En finir avec la migraine", vous pouvez en lire Un extrait ici. Vous trouverez aussi d'autres explications dans Le régime cétogène pour votre cerveau.

RÉFÉRENCES
(1) Jalilian R, Ghajarzadeh M, Fateh R, Togha M, Sahraian MA, Azimi A. “Comparison of sleep quality in women with migraine moreover, multiple sclerosis.” Acta Med Iran. 2014;52(9):690-3.

(2) Entonen AH, Suominen SB, Korkeila K, Mäntyselkä PT, Sillanmäki LH, Ojanlatva A, Rautava PT, Koskenvuo MJ. “Migraine predicts hypertension--a cohort study of the Finnish working-age population.” Eur J Public Health. 2014 Apr;24(2):244-8. doi: 10.1093/eurpub/ckt141. Epub 2013 Sep 23.

(3) Finkel AG, Yerry JA, Mann JD. “Dietary considerations in migraine management: does a consistent diet improve migraine?”Curr Pain Headache Rep. 2013 Nov;17(11):373. doi: 10.1007/s11916-013-0373-4. Review. PMID: 24068338

(4) Ferrara LA, Pacioni D, Di Fronzo V, Russo BF, Speranza E, Carlino V, Gargiulo F, Ferrara F. “Low-lipid diet reduces frequency and severity of acute migraine attacks.”
Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2015 Apr;25(4):370-5. doi: 10.1016/j.numecd.2014.12.006. Epub 2014 Dec 27.PMID: 25698152

(5) Amer M, Woodward M, Appel LJ. “Effects of dietary sodium and the DASH diet on the occurrence of headaches: results from randomised multicentre DASH-Sodium clinical trial.” BMJ Open. 2014 Dec 11;4(12):e006671. doi: 10.1136/bmjopen-2014-006671.

(6) Egger J, Carter CM, Wilson J, Turner MW, Soothill JF. “Is migraine food allergy? A double-blind controlled trial of oligoantigenic diet treatment.” Lancet. 1983 Oct 15;2(8355):865-9.PMID: 6137694

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top