Thé et aliments riches en flavonoïdes réduiraient le risque de fracture

Par Juliette Pouyat Publié le 26/08/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Boire du thé noir protègerait les femmes âgées des fractures, notamment grâce aux flavonoïdes qu’il contient.

Une nouvelle étude parue dans l’American Journal of Clinical Nutrition rapporte que les femmes qui consomment du thé noir en grande quantité et dont les apports en flavonoïdes – issus du thé et de l’alimentation – sont élevés ont un risque plus faible de fracture, notamment de la hanche.

Lire : les flavonoïdes du persil, du raisin, des baies préviendraient le diabète

« Il y a un intérêt croissant pour le rôle des facteurs alimentaires dans la prévention de l’ostéoporose et des fractures » expliquent les auteurs. Les études suggèrent que les aliments riches en flavonoïdes, comme les fruits et légumes ou le thé, auraient un impact sur la perte osseuse et le risque de fracture. Les flavonoïdes sont des polyphénols qui donnent leur couleur aux fruits et légumes. Ces molécules ont des propriétés antioxydantes intéressantes pour la santé.

Lire : moins de fractures de la hanche avec un régime riche en végétaux

" Plusieurs études d’observation ont associé la consommation de thé à une densité osseuse plus élevée. Cependant, peu d’études prospectives ont examiné l’association entre d’un côté la consommation de thé et les apports en flavonoïdes et de l’autre le risque de fractures".

Dans cette étude, les chercheurs ont étudié l’association entre la consommation de thé noir, les apports en flavonoïdes et le risque de fracture chez 1188 femmes âgées de plus de 75 ans. Les femmes ont répondu à un questionnaire alimentaire pour évaluer leurs apports en thé et en flavonoïdes et l’incidence des fractures a été déterminée sur une période de 10 ans.

Après 10 ans de suivi, 288 fractures ont été enregistrées. Les femmes qui consomment au moins 3 tasses de thé par jour ont un risque de fracture diminué de 30% par rapport à celles qui en consomment une seule ou moins. Celles qui ont les apports les plus élevés en flavonoïdes – provenant du thé et de l’alimentation – ont un risque diminué de 35% d’avoir une fracture par rapport à celles qui ont les apports les plus faibles. Leur risque d’avoir une fracture de la hanche est même diminué de 42%.

« L’association entre flavonoïdes et risque de fracture n’est significative que pour les flavonols, les flavan-3-ols et les flavones » expliquent les auteurs. Les autres catégories de flavonoïdes (anthocyanines, flavanones, isoflavones…) n’ont, semble-t-il, pas d’effet sur le risque de fracture.

Lire : santé osseuse : la vitamine K efficace chez l'homme comme chez la femme

Dans cette étude, les flavonoïdes du thé semblent exercer un effet bénéfique sur la santé osseuse. Cependant, il faut noter que la majorité des flavonoïdes proviennent du thé mais pas exclusivement. En effet, les flavones – une catégorie de flavonoïdes – ne sont pas présents dans le thé mais sont associés à une diminution du risque de fracture. Cela montre que d’autres sources alimentaires de flavonoïdes peuvent également impacter le risque de fracture. "Et cela explique pourquoi les apports totaux en flavonoïdes sont plus fortement associés à la diminution du risque de fracture que la consommation de thé".

Selon les chercheurs, il se pourrait que le thé et les flavonoïdes aient un effet bénéfique sur le risque de fracture en raison du rôle qu’ils jouent sur la santé vasculaire. « Or, la maladie cardiovasculaire est un facteur de risque de fracture » expliquent-ils.

Lire : Boire du lait ne protège pas des fractures : nouvelles preuves

Source

Myers G, Prince RL, Kerr DA, Devine A, Woodman RJ, Lewis JR, Hodgson JM. Tea and flavonoid intake predict osteoporotic fracture risk in elderly Australian women: a prospective study. Am J Clin Nutr. 2015 Aug 12. pii: ajcn109892. [Epub ahead of print]

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top