Quels compléments alimentaires choisir pour les troubles de la circulation ?

Par Lanutrition.fr Publié le 04/07/2007 Mis à jour le 11/04/2017
 

Les plantes veinotoniques stimulent les fibres musculaires et augmentent le tonus de la paroi veineuse. Elles s'opposent à la dilatation de la veine. Le chef de file des plantes veinotoniques est le fragon, vient ensuite l'hamamélis.
Les plantes veinoprotectrices ont des propriétés antioxydantes grâce aux flavonoïdes qu'elles renferment. Les flavonoïdes s'opposent à la formation de radicaux libres qui abîment la paroi interne des veines. Ces plantes sont donc des protecteurs puissants des veines et des valvules. Parmi elles, retenez le cyprès, le marronnier d'Inde et la vigne rouge.

Les plantes fluidifiantes du sang comme le mélilot ou le ginkgo rendent le sang plus fluide.
La contention (chaussettes, bas, collants) est l'autre traitement incontournable de l'insuffisance veineuse des jambes. Les fibres élastiques forment des mailles fines qui maintiennent la jambe de manière à ce que les veines se vident bien lors de la marche ; leur diamètre se trouve réduit, en même temps les valvules vont mieux se fermer. Il n'y a donc pas de reflux de sang. Il existe plusieurs classes de contention selon le degré de compression requis, ce qui explique que la contention se délivre sur ordonnance.

A découvrir également

Back to top