Un bon antidépresseur naturel : l'exercice

Par Juliette Pouyat Publié le 09/10/2017 Mis à jour le 21/11/2017
Actualité

L'activité physique prévient la dépression, et la traite aussi efficacement qu'un médicament si elle est installée.

Pratiquer une activité physique régulière procure des bénéfices sur la santé mentale et diminue le risque de dépression. Et il suffit d’une heure par semaine pour prévenir les symptômes dépressifs. C'est la conclusion d'une étude récente dans la revue American Journal of Psychiatry. D'autres études montrent qu'on peut soulager les symptômes dépressifs en pratiquant un peu d'exercice.

Dans la dépression, beaucoup de facteurs de risque sont difficilement modifiables : l'hérédité, les évènements de la vie, et même la lumière du soleil…Mais il existe de plus en plus de preuves qu'en changeant son mode de vie on peut prévenir et traiter la dépression.

Dans cette dernière étude, les chercheurs ont enregistré pendant 11 ans les données concernant 33908 personnes, notamment la quantité d’activité physique pratiquée ainsi que son intensité mais également les symptômes de dépression et d’anxiété déterminés grâce à un questionnaire.

Les résultats montrent que par rapport aux participants qui faisaient une à deux heures d’activité physique par semaine, les personnes qui ont déclaré ne pratiquer aucune activité physique au début de l’étude avaient 44% de risque en plus de souffrir de dépression. Les résultats montrent également que 12% des cas de dépression auraient pu être évités si les participants avaient pratiqué ne serait-ce qu’une heure d’activité physique par semaine. En revanche, les chercheurs n’ont pas trouvé d’effet positif de l’exercice physique sur l’anxiété.

Ces résultats montrent que même des volumes assez faibles d’activité physique une heure par semaine peuvent avoir un effet bénéfique. 

En pratique

La dépression touche à peu près 10% de la population à un moment donné, mais les troubles de l'humeur (passage à vide, déprime) pourraient concerner plus de 15% d'entre nous. Cette nouvelle étude, avec d'autres montre que l'exercice peut agir pour prévenir la dépression, mais d'autres travaux encore indiquent qu'il peut aussi traiter la dépression lorsqu'elle s'est installée. L'exercice est bénéfique en prévention comme en traitement, quelle que soit la forme qu'il prend : marche, activité aérobie (course à pied, vélo, sport collectif) et même musculation. Ses bénéfices sont durables. En "traitement", à moyen terme (4 mois) l'exercice donne d'aussi bons résultats que les médicaments antidépresseurs (sertraline). L'exercice pourrait avoir un effet antidépresseur en augmentant la libération d'endorphines, mais peut-être plus encore en augmentant la disponibilité de neurotransmetteurs qui favorisent un état mental positif comme la sérotonine, la dopamine, la noradrénaline. Ces neurotransmetteurs augmentent dans le plasma et l'urine après une séance d'exercice. Si vous voulez expérimenter les bienfaits de l'exercice, commencez doucement, par exemple 5 à 10 minutes de marche quotidienne et augmenter progressivement. On conseille de se fixer pour objectif 30 minutes d'exercice quotidien 5 jours par semaine. Vous pouvez par exemple lire le livre de Patrick Seners "Je reprends le sport". La dépression peut se traiter (et se résoudre) en parallèle avec les thérapies cognitives et comportementales (TCC).

 

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top