Une alimentation à index glycémique bas pour prévenir l'arthrose ?

Par Juliette Pouyat Publié le 14/05/2018 Mis à jour le 17/05/2018
Actualité

Une nouvelle étude montre que les femmes qui ont une alimentation à index glycémique (IG) élevé ont plus tendance à souffrir d’arthrose du genou.

Pourquoi c’est important

L'arthrose est la maladie rhumatismale la plus fréquente, elle se caractérise par l’usure anormale du cartilage articulaire et de l’ensemble de l’articulation. La destruction progressive du cartilage est due à une inflammation chronique des cellules qui fabriquent le cartilage, les chondrocytes. L’arthrose du genou est fréquente chez les personnes âgées, elle entraîne douleur et difficulté de mouvements. Le surpoids et l’obésité ainsi que des anomalies métaboliques sont des facteurs de risque importants de la maladie. Or, en faisant de l'activité physique et en agissant sur l’alimentation il est possible de prévenir ou de soulager l'arthrose.

L’étude

Dans une nouvelle étude, les chercheurs ont regardé s'il existait un lien entre l'index glycémique de l'alimentation et arthrose et/ou douleur du genou.

Les chercheurs ont analysé les données concernant 9203 personnes dont environ la moitié de femmes qui ont répondu à un questionnaire alimentaire afin d’évaluer l’index et la charge glycémiques de leur alimentation. Les participants ont été classés en 4 groupes : groupe de référence, groupe présentant une arthrose sans symptômes, groupe avec douleur au genou sans arthrose et enfin groupe avec arthrose accompagnée de douleur.

Les résultats montrent que les femmes qui ont une alimentation à index glycémique élevé ont plus de risque de présenter une arthrose du genou accompagnée de douleur. Les chercheurs n’ont pas trouvé la même association chez les hommes. De la même façon, une alimentation à index glycémique élevé semble favoriser les douleurs au genou même sans présence d’arthrose.

Comment expliquer l’association entre IG élevé et arthrose ? Une alimentation à index glycémique élevé provoque une hyperglycémie post prandiale, elle-même responsable d’un stress oxydant. Or, les espèces réactives de l’oxygène qui provoquent le stress oxydant sont impliquées dans la dégradation du cartilage articulaire et favorisent l’inflammation. La production de molécules pro-inflammatoires joue également un rôle important dans l’arthrose du genou. Et l’on sait qu’une alimentation à IG élevé favorise la production d’une de ces molécules pro-inflammatoires.

En pratique

Pour soulager l’arthrose et diminuer les douleurs associées, il faut agir sur deux axes importants : diminuer l’inflammation et lutter contre le stress oxydant.

Pour cela, choisissez bien vos glucides en privilégiant ceux à index glycémique bas à modéré. Privilégiez les aliments riches en oméga-3 : poissons gras (sardines, maquereau, saumon...), noix, huile de colza, graines de lin. Faites le plein d’antioxydants en mettant les fruits et légumes mais aussi les herbes aromatiques et les épices à l’honneur.

Pour vous aider, consultez le tableau des index glycémiques. Vous pouvez aussi vous procurer notre pack Régime Index Glycémique.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top