Les atouts santé de la poire

Par Lanutrition.fr Publié le 09/08/2010 Mis à jour le 24/10/2018
L'essentiel

Quelles sont les vertus santé de la poire ?

Peu calorique et nutrionnellement dense

La poire est très riche en eau et renferme une large gamme de vitamines, de minéraux et d'oligo-éléments utiles pour l'équilibre alimentaire. En particulier, elle est source de cuivre, de vitamine C et de vitamine K. Modérément énergétique (elle apporte environ 50 kcal aux 100 g), elle peut figurer dans les menus de pratiquement tous les convives, y compris ceux qui surveillent leur ligne. Elle est modérément antioxydante avec un indice ORAC de 2201 μ mol TE/100 g. Les poires bio s'avèrent plus antioxydantes que celles issues de l'agriculture conventionnelle. Et plus la poire est colorée (les  variétés rouges par exemple), plus son score antioxydant est élevé (à condition de manger la peau). Ses capacités antioxydantes lui permettraient d'aider à prévenir certains cancers. Avec un indice PRAL de -2,1 elle fait partie des aliments alcalinisants.

Riche en fibres

C'est surtout sa teneur en fibres (entre 2 et 3,5 g aux 100 g) qui confère ses atouts santé à la poire. 

Ses fibres ont la propriété de stimuler très efficacement le fonctionnement des intestins : elles augmentent le volume du bol alimentaire, et accélèrent le transit intestinal. Elles permettent ainsi de lutter contre une tendance à la constipation. Pour les jeunes enfants, ou les personnes ayant un système digestif délicat, il est préférable de choisir des variétés de poires fondantes (et non des poires à chair granuleuse), dont les fibres sont très bien supportées. Les fibres sont connues aussi pour prévenir les maladies cardiovasculaires. D'ailleurs chez la poire, fibres et antioxydants expliquent que sa consommation permet de diminuer le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC).

Attention toutefois si vous êtes sensible aux FODMAPs : la poire contient du sorbitol et du fructose, des types de sucres qui peuvent occasionner des malaises gastro-intestinaux (gaz, ballonnements, douleurs abdominales, diarrhée) chez les personnes sensibles. 

Références

Carbonaro M, Mattera M, Nicoli S, Bergamo P, Cappelloni M. : Modulation of antioxidant compounds in organic vs conventional fruit (peach, Prunus persica L., and pear, Pyrus communis L.). J Agric Food Chem. 2002 Sep 11;50(19):5458-62.

Larsson SC, Virtamo J, Wolk A. Total and specific fruit and vegetable consumption and risk of stroke: a prospective study. Atherosclerosis. 2013 Mar;227(1):147-52. doi: 10.1016/j.atherosclerosis.2012.12.022. Epub 2012 Dec 28.

Van't Veer P, Jansen MC, et al. : Fruits and vegetables in the prevention of cancer and cardiovascular disease. Public Health Nutr. 2000 Mar;3(1):103-7.

Gerber M, Boutron-Ruault MC, et al.  : Food and cancer: state of the art about the protective effect of fruits and vegetables. Bull Cancer. 2002 Mar;89(3):293-312.

Bazzano LA, Serdula MK, Liu S. : Dietary intake of fruits and vegetables and risk of cardiovascular disease. Curr Atheroscler Rep. 2003 Nov;5(6):492-9.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top