Des probiotiques contre l'eczéma des enfants?

Par Juliette Pouyat Publié le 17/12/2018 Mis à jour le 19/12/2018
Actualité

La prise de probiotiques pendant la grossesse puis après la naissance diminuerait le risque d’eczéma pendant les 11 premières années de l’enfant.

Pourquoi c’est important

Le système immunitaire des enfants se construit progressivement et le microbiote intestinal joue un rôle dans ce développement. C’est pourquoi les probiotiques, des bactéries qui participent au bon équilibre du microbiote intestinal, contribuent également à une bonne immunité et peuvent ainsi aider à prévenir les allergies.

C’est contre la dermatite (ou eczéma) atopique que les probiotiques semblent les plus efficaces comme traitement anti-allergique. Les chercheurs pensent que l’eczéma précoce pourrait prédisposer un enfant à développer d’autres allergies. Donc en prévenant l’eczéma, les probiotiques pourraient avoir un effet protecteur vis-à-vis des autres maladies allergiques. Et il vaut mieux prévenir que guérir : en effet, une étude chinoise montre que les probiotiques seraient plus efficaces en prévention des allergies que pour leur traitement.

L’étude

Dans cette nouvelle étude parue dans la revue Pediatric Allergy and Immunology, 474 femmes enceintes ont été séparées en 3 groupes. Les deux premiers groupes ont reçu un supplément d’un des deux probiotiques (Lactobacillus rhamnosus ou Bifidobacterium lactis), le troisième groupe a reçu un placebo. La supplémentation a commencé à un stade avancé de la grossesse (35e semaine) et s’est poursuivie jusqu’au sevrage de l’enfant. Les probiotiques ont ensuite été administrés aux enfants de la naissance jusqu’à l’âge de 2 ans. Les enfants ont été suivis jusqu’à l’âge de 11 ans.

Des études précédentes avaient montré l’effet bénéfique des probiotiques sur le risque d’eczéma à l’âge de 2, 4 et 6 ans. Cette fois, les résultats montrent que la supplémentation en Lactobacillus rhamnosus (HN001) a réduit de moitié le risque d’eczéma chez les enfants à l’âge de 11 ans. L’autre probiotique (Bifidobacterium lactis) n’avait pas d’effet bénéfique significatif par rapport au placebo.
Le supplément de probiotiques protégeait également les enfants contre l'asthme, le rhume des foins (rhinite allergique) et les allergies (mesurées par un test cutané aux allergènes courants).

En pratique

Il semblerait que, pour être efficaces, les probiotiques doivent être pris avant la naissance. Attention toutes les souches ne sont pas efficaces. En matière d’allergies, les lactobacilles semblent plus efficaces que les bifidobactéries. Il faut un minimum de 1 milliard (109) d’UFC par jour et par probiotique en général pour observer des effets thérapeutiques.

De la même façon, une supplémentation en oméga-3 pendant la grossesse aide à réduire les risques eczéma et d’allergies chez l’enfant. L’allaitement maternel est aussi un moyen de prévenir le risque d’allergie chez les enfants, notamment grâce aux oligosaccharides contenus dans le lait maternel qui agissent comme des prébiotiques et influent sur le microbiote intestinal de l’enfant. Sachez enfin que selon une étude suédoise, donner du poisson à des enfants de moins de 9 mois permettrait également de réduire le risque d’eczéma.

A lire :  Allergies les solutions naturelles et Le nouveau guide des probiotiques

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top