Certains sucres du lait maternel aident à prévenir les allergies chez l’enfant

Par Juliette Pouyat Publié le 20/06/2018 Mis à jour le 21/06/2018
Actualité

C’est notamment grâce aux oligosaccharides qu’il contient que le lait maternel protège les enfants allaités des allergies alimentaires.

 

Pourquoi c’est important

L’allaitement maternel est bénéfique pour la santé de l’enfant : il diminue le risque d’infections, d’asthme ou encore d’obésité. L’effet bénéfique du lait maternel sur la santé proviendrait notamment de sa teneur en oligosaccharides spécifiques qui sont absents des préparations infantiles. Dans le lait maternel, les oligosaccharides sont les troisièmes constituants les plus abondants après le lactose et les matières grasses. La composition en oligosacharrides du lait maternel évolue en fonction de différents paramètres (stade de lactation, santé de la mère, allaitement maternel exclusif ou non….).

Les oligosaccharides sont non digestibles mais agissent comme des prébiotiques et permettent des changements spécifiques dans la composition et l’activité du microbiote intestinal. Or, celui-ci est un facteur clé dans le développement de la maladie allergique. Des chercheurs ont étudié la relation entre oligosaccharides et prévention des allergies alimentaires dans la revue Allergy

L’étude

Les chercheurs ont analysé des échantillons de lait maternel prélevé 3 à 4 mois après la naissance chez des mères de 421 enfants, suivis depuis la grossesse jusqu’à l’âge d’entrée à l’école. A l’âge d’un an, les enfants ont été soumis à des tests cutanés de sensibilisation aux allergènes courants, notamment certains aliments. A noter qu’un test positif n’est pas nécessairement le signe d’une allergie mais indique une sensibilité accrue. De plus, les sensibilisations dans la petite enfance ne persistent pas toujours plus tard dans l’enfance mais sont des prédicteurs forts d’une future maladie allergique.

Les résultats montrent que 14% des enfants présentent une sensibilisation allergique. Les chercheurs n’ont pas trouvé d’association entre un oligosaccharide particulier et la présence d’une sensibilisation chez les enfants d’un an. En revanche, ils ont remarqué que la composition globale des oligosaccharides différait significativement chez les enfants présentant une sensibilisation allergique par rapport aux autres. C’est donc un profil particulier en oligosaccharides qui semble jouer un rôle dans la prévention.

En pratique

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’UNICEF recommandent une mise au sein du bébé dès la première heure de vie, un allaitement exclusif jusqu’à 6 mois et une poursuite de l’allaitement jusqu’à deux ans, en parallèle de l’introduction d’autres aliments. Compte tenu de leur variété, de leur variabilité et de leur complexité, aucun des oligosaccharides du lait maternel ne figure à l'identique dans les laits infantiles. Les fabricants ajoutent simplement des substances pour mimer leurs effets : elles apparaissent dans les informations nutritionnelles sous les noms de galacto-oligosaccharides (GOS) et de fructo-oligosaccharides (FOS).

Pour les mamans qui ne peuvent ou ne souhaitent pas allaiter, LaNutrition.fr vous aide à choisir le meilleur lait infantile pour votre enfant (réservé Abonnés).

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top