Le chocolat diminuerait le risque de diabète

Par Pierre Lombard Publié le 18/03/2016 Mis à jour le 11/09/2017
Actualité

Une nouvelle étude rapporte une diminution de la résistance à l’insuline, donc du risque de diabète, chez les consommateurs de chocolat. Notamment grâce à l'épicatéchine qu'il contient. 

Une étude d'observation publiée en 2016 dans le British Journal of Nutrition confirme un effet bénéfique du chocolat noir. Dans cette étude, les chercheurs ont analysé les échantillons sanguins de 1153 hommes et femmes âgés de 18 à 69 ans. (1) La consommation de chocolat a été estimée grâce à des questionnaires alimentaires. Les chercheurs ont mesuré chez les participants leur taux sanguin de glucose, d’insuline et de certaines enzymes hépatiques.

Par rapport à ceux qui n'en consomment pas, les consommateurs de chocolat présentent une moindre résistance à l’insuline, ainsi que des marqueurs du risque d’infarctus et de troubles hépatiques plus faibles. 

Dans la résistance à l’insuline, cette hormone du pancréas est bien sécrétée après un repas pour réguler le taux de glucose sanguin, mais elle ne parvient pas à exercer ses effets car les récepteurs cellulaires n’y sont plus sensibles. Le taux sanguin de glucose reste alors élevé et le pancréas en sécrète encore plus, ce qui peut conduire au diabète. 

Ce résultat fait écho à deux études cliniques publiées il y a quelques années établissant un lien entre consommation de chocolat noir (et pas blanc) et diminution de facteurs du risque de diabète. (2,3) Pris ensemble, ces résultats semblent donc indiquer que le chocolat diminue le risque de diabète. Ces effets bénéfiques pourraient être expliqués par sa richesse en antioxydants et son action bénéfique sur le microbiote intestinal. 

L'épicatéchine, la molécule bénéfique du cacao

Une nouvelle étude parue en 2017 dans le Journal of Nutritional Biochemistry montre en effet que certains composés présents dans le cacao peuvent aider le corps à libérer plus d’insuline et à mieux réguler la glycémie.

Une des caractéristiques du diabète de type 2 est une perte de l’efficacité des cellules bêta du pancréas qui produisent l’insuline. Par conséquent, des composés ou des mécanismes qui préservent ou améliorent le fonctionnement des cellules bêta peuvent permettre d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de diabète de type 2. Des études précédentes ont montré que les monomères (catéchines dont l’épicatéchine), oligomères et polymères (procyanidines) des flavanols du cacao ont des effets bénéfiques différents sur l’obésité, la résistance à l’insuline et la tolérance au glucose.

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont voulu savoir si ces flavanols de cacao pouvaient préserver les cellules bêta et les rendre plus efficaces. Pour cela, ils ont regardé l’effet des différents flavanols (monomère, oligomère et polymère) sur les cellules bêta pancréatiques de rats.

Ils ont découvert que les monomères d’épicatéchine, les composés les plus petits, étaient les plus efficaces pour augmenter la capacité des cellules bêta à produire de l’insuline. « Les monomères d’épicatéchines rendent les mitochondries dans les cellules plus fortes, ce qui leur permet de libérer plus d’énergie et de produire plus d’insuline » concluent les auteurs.

Rappelons que le chocolat peut diminuer la pression artérielle et aider à réduire le risque d’infarctus. LaNutrition.fr recommande de manger 20 g de chocolat noir (80% de cacao minimum) chaque jour.

Pour tout savoir sur le chocolat, lire le chocolat est-il bon pour la santé ?(abonnés)

Références :

(1) Ala’a Alkerwi, Nicolas Sauvageot, Georgina E. Crichton, Merrill F. Elias and Saverio Stranges “Daily chocolate consumption is inversely associated with insulin resistance and liver enzymes in the Observation of Cardiovascular Risk Factors in Luxembourg study”. British Journal of Nutrition, 17 march 2016. DOI:

(2) Grassi D, Lippi C, Necozione S, Desideri G, Ferri C. Short-term administration of dark chocolate is followed by a significant increase in insulin sensitivity and a decrease in blood pressure in healthy persons. Am J Clin Nutr. 2005 Mar;81(3):611-4.

(3) Grassi D, Desideri G, Necozione S, Lippi C, Casale R, Properzi G, Blumberg JB, Ferri C. Blood pressure is reduced and insulin sensitivity increased in glucose-intolerant, hypertensive subjects after 15 days of consuming high-polyphenol dark chocolate. J Nutr. 2008 Sep;138(9):1671-6.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top