Probiotiques : utiles pour mieux absorber le fer ?

Par Julien Hernandez Publié le 04/12/2019 Mis à jour le 06/12/2019
Actualité

Selon une récente méta-analyse, la prise de probiotiques pourrait aider à mieux assimiler le fer non héminique (celui des végétaux).

Pourquoi c'est important 

Selon le régime alimentaire ou le stade de la vie, les apports et l'assimilation du fer peuvent varier. Si en excès, ce minéral s'avère toxique, mieux vaut ne pas en manquer. Les personnes ne consommant aucun produit d'origine animale peuvent parfois avoir des apports non suffisants et les femmes non ménopausées sont aussi plus à risque de carence en fer. Selon une récente méta-analyse regroupant 5 études sur le sujet, les probiotiques pourraient être une solution pour aider à l'assimilation du fer non héminique.

Lire aussi : Tout savoir sur les probiotiques

Ce que dit l'étude 

Cette méta-analyse a rassemblé cinq études de bonne qualité évaluant une supplémentation avec la souche Lactobacillus plantarium 299v (lp299v) chez des personnes avec un statut en fer normal ou avec de faibles réserves de fer mais non anémiées. Dans l'ensemble, les résultats indiquent que cette souche permet d'augmenter l'assimilation du fer non héminique (celui qu'on trouve principalement dans les végétaux). Une supplémentation de 4,2 mg de fer non héminique pendant 4 jours avec des aliments fermentés contenant la souche lp299v a été utilisée dans les protocoles expérimentaux de ces 5 études. Cependant des essais contrôlés et randomisés en double aveugle non inclus dans la méta-analyse concluent à des résultats plus modestes, avec très peu de changemenst dans le statut en fer des personnes participant aux expériences. 

Lire aussi : Le problème du fer

En pratique

Ces résultats sont surtout intéressants pour les personnes végétariennes ou végétaliennes. On peut imaginer que la consommation d'aliments fermentés (même s'il est difficile de connaître les souches présentes dans les aliments) ou la prise de cette souche de probiotiques en complément (avec une alimentation riche en fer non héminique) peuvent aider à maintenir des statuts en fer corrects. La vitamine C aide aussi à l'absorption du fer non héminique. En somme, si vous voulez éviter d'être carencé(e) en fer, des repas réguliers combinant une source de fer non héminique (lentilles par exemple), une source vitamine C (comme le kiwi) et une source d'aliments fermentés (choucroute) semble être une bonne idée. 

Lire aussi : Les aliments végétaux les plus riches en fer

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top