Arrêter de fumer améliore la santé mentale

Par Juliette Pouyat - Journaliste scientifique Publié le 11/03/2021 Mis à jour le 11/03/2021
Actualité

Une revue Cochrane récente montre que les personnes qui arrêtent de fumer pendant au moins 6 semaines améliorent leur bien-être mental et réduisent anxiété, stress et dépression sans altérer leurs relations sociales.

Pourquoi c’est important

Le tabagisme est l’un des principaux facteurs de risque de maladies et de décès, qui pourrait être évité. Une personne sur deux qui fume mourra d’une maladie liée à son tabagisme, à moins, bien sûr, qu’elle arrête de fumer.

Certaines personnes pensent que fumer les aide à réduire leur stress et certains symptômes dépressifs et craignent donc que l’arrêt du tabac aggrave leurs problèmes de santé mentale. Elles sont également inquiètes de son possible impact négatif sur leur vie sociale et leurs amitiés. Pourtant, c’est plutôt l’inverse qui semble se produire. Des chercheurs ont montré que la dépendance à la nicotine augmente fortement le risque de troubles anxieux et une autre étude rapporte que fumer rend dépressif. Dans une nouvelle revue Cochrane, des chercheurs ont évalué l’impact de l’arrêt du tabac sur la santé mentale et notamment sur les symptômes dépressifs et l’anxiété.

L’étude

Pour leur revue, les chercheurs ont analysé les données de 102 études regroupant au total 169 500 participants. Les études évaluaient notamment les modifications de la santé mentale après l’arrêt du tabac en les comparant à la santé mentale de personnes qui n’avaient pas cessé de fumer. Selon les études, les personnes étaient suivies entre 6 semaines et 6 ans.

Les résultats indiquent que les personnes qui cessent de fumer pendant au moins 6 semaines présentent moins de symptômes dépressifs, moins d’anxiété et de stress que les personnes qui continuent à fumer. De plus, l’arrêt du tabac favorise l’affect positif et le bien-être psychologique. Enfin, l’arrêt du tabac n'a pas eu d'impact sur la qualité des relations sociales et il est même possible qu’il soit associé à une légère amélioration du bien-être social.

En pratique

L’arrêt du tabac sera toujours bénéfique pour votre santé physique et mentale. Une autre bonne raison d’arrêter : la santé de vos proches et notamment celle de vos enfants. En effet, le tabagisme passif est également nocif : il augmente le risque d’infections chez les enfants et a un impact sur leur santé mentale, il pourrait nuire à l’audition des ados et, selon l’OMS, il pourrait causer 600 000 décès par an. Après 5 ans d’abstinence, le risque de décès par maladie cardiovasculaire est considérablement réduit.

Pour vous aider à arrêter de fumer, vous pouvez essayer la cohérence cardiaque grâce au livre de David O’Hare « Je ne veux plus fumer ». Vous pouvez également pratiquer régulièrement une activité physique qui aide à réduire les symptômes du sevrage tabagique. Sachez également que si la cigarette électronique peut constituer une aide à l'arrêt du tabac, elle n'est pas sans risque pour la santé

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top