Les vertus santé du Nopal (figuier de barbarie)

Par Dr Mounir Belkouch Publié le 23/09/2016 Mis à jour le 19/12/2017
L'essentiel

Le nopal ou figuier de Barbarie (Opuntia ficus-indica) possède des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, hypoglycémiantes que la médecine entend mettre à profit. Revue de détail.

Le nopal est une variété de cactus reconnu pour ses vertus médicinales. Dans la pharmacopée, il a été utilisé pour traiter divers troubles gastro-intestinaux et pour diminuer le taux de glucose sanguin chez les diabétiques. Le nopal, riche en fibres, est reconnu également pour ses propriétés minceur. Aussi le fruit du nopal, riche en mucilage, entraîne un état de satiété et est donc utilisé, en complément alimentaire, comme coupe-faim.

Le nopal, scientifiquement connu sous le nom d’Opuntia ficus-indica ou plus communément appelé figuier de Barbarie, appartient à la famille des cactacées. Originaire d'Amérique centrale, il s'adapte aux climats arides. Le nopal a rapidement envahi le bassin méditerranéen. La recherche médicale moderne redécouvre peu à peu ses nombreuses propriétés. Aliment très nutritif et énergétique, il possède, entre autres, des effets antioxydants, anti-inflammatoires, hypolipidémiques, hypoglycémiantes et neuroprotecteurs.

Chaque partie de ce cactus est utilisée.

Il se compose de :

  • feuilles de petites tailles dont la forme est semblable à celle d'un cône,
  • fruits ressemblant à des baies, pouvant contenir jusqu'à 300 graines,
  • fleurs constituées de pistil, d'étamines et de pétales,
  • tiges plates ou cladodes pouvant mesurer jusqu'à 40 cm de long.

Il permet de diminuer l’indice de masse corporel et les facteurs de risques cardiovasculaires

Des études cliniques récentes publiées en 2015 et qui sont apparus dans le journal Nutrition, ont montré que la consommation d’un extrait du nopal a permis de diminuer sensiblement l’indice de masse corporelle ; ceci est en relation étroite avec la dégradation des graisses constituant le tissu adipeux. La même étude a révélé un effet bénéfique de l’extrait d’Opuntia sur la pression artérielle (baisse de la pression systolique) et le le taux de cholestérol sanguin. 

Il permet de lutter contre les processus inflammatoires

Des chercheurs ont constaté les effets anti-inflammatoires du nopal sur des cellules cancéreuses humaines de l’épithélium intestinal. Une autre étude a démontré l’activité neuroprotectrice du nopal, par l’inhibition de la production du monoxyde d’azote (NO) par les cellules microgliales activées suite à une stimulation par une endotoxine pyrogène, le lipopolysaccharide (LPS). Dans ces conditions expérimentales, le nopal permet donc d’atténuer le processus inflammatoire.

Dans un modèle d’inflammation aigue (pleurésie), chez le rat, l’administration orale de ce pigment réduit le recrutement des leucocytes dans la cavité pleurale et l’expression de différentes protéines pro-inflammatoires.

D’après ces études, le nopal exerce ainsi son action bénéfique en diminuant, de manière temps et dose dépendante, la production de substances déclenchant le processus d’inflammation, notamment la production de NF-κB, un facteur de transcription clé de la cascade inflammatoire.

D’autres chercheurs ont étudié les effets anti-inflammatoires d’extraits lyophylisés polysaccharidiques de cladodes du Nopal sur des chondrocytes (cellules spécialisées du cartilage) humains. Il a été observé une réduction des molécules inflammatoires classiquement libérées lors de l’inflammation chronique.

Les auteurs en concluent que des extraits lyophilisés de cladodes d’Opuntia ficus indica pourraient avoir un intérêt pharmacologique pour prévenir les altérations du cartilage et qu’il représente un traitement potentiel à développer pour traiter cette maladie articulaire.

Il favorise la santé cérébrale

Les chercheurs ont mis en évidence les bénéfices de l’extrait butanolique d’Opuntia ficus-indica sur des cellules corticales en culture de souris. Selon eux, cette fraction réduit significativement la neurotoxicité induite par le NMDA, le kainate et la privation d’oxygène et de glucose, limitant ainsi les dommages neuronaux sur le cerveau.

Selon cette même étude coréenne parue dans le Journal of Ethnopharmacology, l’extrait méthanolique  d’Opuntia ficus-indica permettrait aussi d’atténuer l’ischémie cérébrale dans la région hippocampique du cerveau de gerbilles.

A l’échelle cellulaire, d’autres études ont confirmé que l’extrait butanolique d’Opuntia ficus-indica (BOF) augmente significativement la durée de vie des cellules nerveuses immatures.

Sur le plan cognitif, des études réalisées chez les souris ont révélé que le même extrait présente des effets positifs sur les performances mnésiques notamment la préservation et la consolidation de la mémoire à long terme.

Il réduit la glycémie

Plusieurs études effectuées sur des animaux et sur des cultures cellulaires suggèrent que le nopal pourrait améliorer le diabète par son pouvoir hypoglycémiant.

Selon une étude, publiée en 2011 dans Phytotherapy Research, l’administration d’un extrait tiré des fruits du nopal peut faire baisser le taux de glucose sanguin et augmenter le taux d’insuline chez des rats normaux, l’hormone qui permet précisément l’assimilation du glucose sanguin par les tissus.

Une étude clinique américaine réalisée en 2010 sur des hommes et femmes obèses pré-diabétiques suggère que le nopal peut significativement réguler la glycémie qui suit les repas.

D’autres chercheurs mexicains ont démontré en 2013 les effets hypoglycémiants du nopal chez un modèle de rats diabétiques induit par la streptozotocine.

Une autre étude parue en 2014, chez des patients diabétiques de type 2, semble confirmer ces effets hypoglycémiants du nopal, mais des recherches plus poussées restent nécessaires car les études cliniques préliminaires ont été réalisées sur un nombre restreint de patients diabétiques.

Il possède un puissant pouvoir antioxydant

Le nopal est un précieux allié santé. C'est une source importante d'antioxydants, polyphénols, quercétine, flavonoïdes. Ces puissants antioxydants semblent inhiber le processus radicalaire.

Selon une étude de 2006 publiée dans le Journal of Ethnopharmacology une glycoprotéine (90 kDa) isolée de nopal exerce, in vitro, un effet inhibiteur sur la production d’espèces réactives de l’oxygène qui sont responsables du stress oxydant. Le piégeage des ERO évite le stress oxydant.

Un essai clinique effectué sur 18 sujets en bonne santé, a évalué l’effet antioxydant de la pulpe du fruit du nopal (250 g de pulpe fraîche, 2 fois par jour) comparativement à la vitamine C (750 mg, 2 fois par jour). Les résultats indiquent que la consommation de ce fruit nopal durant 2 semaines diminue l’oxydation des lipides et améliore le statut oxydatif chez des humains en bonne santé.

Une étude publiée en 2003, dans Brain Research, a évalué le pouvoir antioxydant de 3 flavonoïdes extraits d’Opuntia ficus-indica. Tous inhibent la peroxydation lipidique et permettent de lutter contre le stress oxydatif. La quercétine 3 methyl éther est décrit dans cette étude comme le flavonoïde à l’effet neuroprotecteur le plus puissant.

Ces études semblent indiquer que les effets bénéfiques d'une supplémentation en nopal seraient appropriés pour les affections associées au stress oxydant et à une inflammation.

Les recherches continuent sur le nopal avec un intérêt particulier pour le traitement du diabète et de l’obésité. Le nopal, véritable atout dans la lutte contre de nombreuses maladies, n’a pas fini de faire parler de lui.

Dr. Mounir Belkouch, Ph.D. (1) et  Dr. Abdeljalil Elgot, Ph.D. (2)

(1) Laboratoire CarMeN UMR INSERM U.1060

(2) Laboratoire des Sciences et Technologies de la Santé, Unité des Sciences Biomédicales, Institut Supérieur des Sciences de la Santé, Université Hassan 1er, Settat, Maroc

Références :

Galati, E.M.; Mondello, M.R.; Giuffrida, D.; Dugo, G.; Miceli, N.; Pergolizzi, S.; Taviano, M.F.Chemical characterization and biological effects of Sicilian Opuntia ficus indica (L.) mill. Fruit juice: Antioxidant and antiulcerogenic activity. J. Agric. Food Chem. 2003, 51, 4903–4908.

Dok-Go, H, Lee, K.H, Kim, H.J, Lee, E.H, Lee, J, Song, Y.S, Lee, Y.-H, Jin, C, Lee, Y.S, Cho, J. Neuroprotective effects of antioxidative flavonoids, quercetin, (+)-dihydroquercetin and quercetin 3-Methyl ether, isolated from Opuntia ficus-indica var. saboten. Brain Res. 2003, 965, 130–136.

Tesoriere, L, Butera, D, Pintaudi, A.M, Allegra, M, Livrea, M.A. Supplementation with cactus pear (Opuntia ficus-indica) fruit decreases oxidative stress in healthy humans: A comparative study with vitamin C. Am. J. Clin. Nutr. 2004, 80, 391–395.

Kim, JH, Park, SM, Ha, HJ, Moon, CJ, Shin, TK, Kim, JM, Lee, NH, Kim, HC, Jang, KJ, Wie, MB. Opuntia ficus-indica attenuates neuronal injury in in vitro and in vivo models of cerebral ischemia. J. Ethnopharmacol. 2006, 104, 257–262.

Panico, A.M.; Cardile, V.; Garufi, F.; Puglia, C.; Bonina, F.; Ronsisvalle, S. Effect of hyaluronic acid and polysaccharides from Opuntia ficus indica (L.) cladodes on the metabolism of human chondrocyte cultures. J. Ethnopharmacol. 2007, 111, 315–321.

Godard M.P. Acute blood glucose lowering effects and long-term safety of OpunDia supplementation in pre-diabetic males and females. J Ethnopharmacol.  2010,130, 631-634.

Kim JM. The n-butanolic extract of Opuntia ficus-indica var. saboten enhances long-term memory in the passive avoidance task in mice. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2010, 34, 1011-1017.

Butterweck, V.; Semlin, L.; Feistel, B.; Pischel, I.; Bauer, K.; Verspohl, E.J. Comparative

evaluation of two different Opuntia ficus-indica extracts for blood sugar lowering effects in rats. Phytother. Res. 2011, 25, 370–375.

Morán-Ramos, S, Avila-Nava, A, Tovar, A.R, Pedraza-Chaverri, J, López-Romero, P, Torres, N. Opuntia ficus indica (nopal) attenuates hepatic steatosis and oxidative stress in obese Zucker (fa/fa) rats. J. Nutr. 2012, 142, 1956–1963.

Nuñez-López, M.A, Paredes-López, O, Reynoso-Camacho, R. Functional and Hypoglycemic Properties of Nopal Cladodes (O. ficus-indica) at Different Maturity Stages Using in Vitro and  in Vivo Tests. J. Agric. Food Chem. 2013, 61, 10981–10986.

Allegra, M, Ianaro, A, Tersigni, M, Panza, E, Tesoriere, L, Livrea, M.A. Indicaxanthin from cactus pear fruit exerts anti-inflammatory effects in carrageenin-induced rat pleurisy. J. Nutr. 2014, 144, 185–192.

López-Romero P. The effect of nopal (Opuntia ficus indica) on postprandial blood glucose, incretins, and antioxidant activity in Mexican patients with type 2 diabetes after consumption of two different composition breakfasts. J Acad Nutr Diet. 2014, 114, 1811-1818.

Onakpoya IJ. The effect of cactus pear (Opuntia ficus-indica) on body weight and cardiovascular risk factors: a systematic review and meta-analysis of randomized clinical trials. Nutrition. 2015, 31(5), 640-6.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top