Petite histoire du melon

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 03/08/2010 Mis à jour le 21/11/2017
L'essentiel

Quand et comment le melon est-il arrivé dans nos assiettes ?

On le pense originaire de l’Inde, ou des déserts iraniens, voire africains... Le melon, en tous cas, était déjà cultivé en Egypte cinq siècles avant notre ère. Il franchira la Méditerranée pour parvenir en Grèce, puis à Rome, vers le 1er siècle.

Chez les Anciens, le melon, petit et sans doute assez peu sucré, se dégustait poivré et vinaigré, relevé de garum, ainsi qu’une salade. Au fil des siècles, il acquiert volume, parfum et saveur sucrée. Il cesse alors d’être considéré comme un légume, et prend la place d’un fruit.

A la Renaissance, des moines le cultivent pour les Papes, dans leur résidence d’été de Cantaluppo, près de Rome... d’où le nom de «cantaloup» donné à ce type de melon que nous connaissons bien, rond à la chair orangée, si savoureuse.

Dès la fin du XVIe siècle, le melon est largement cultivé dans le Midi de la France. On en produit ensuite en Anjou et en Touraine, pour approvisionner les marchés de Paris et la Cour. Il n’arrivera que plus tard en Charente, où il connaîtra un succès durable.

Aujourd'hui, en France, on produit 276 000 tonnes de melon, essentiellement en :

  • Poitou-Charentes: 23%
  • Midi-Pyrénées: 19%
  • Languedoc-Roussillon: 19%

C'est le 3e légume le plus consommé en France, avec 6 kg par ménage acheteur et par an.

(Source : Interfel)

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top