Les caractéristiques du pomélo

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 09/08/2010 Mis à jour le 08/01/2018
L'essentiel

Quelles sont principales caractéristiques du pomélo ?

L’apport énergétique du pomélo : 42 kcalories aux 100 g, ou 175 kJoules (soit environ 60 kcalories ou 250 kJoules pour un demi-pomélo moyen de 150 g net), reste modéré par rapport à celui des autres fruits. Il est dû essentiellement à des glucides : le saccharose (qui représente environ la moitié des glucides), le fructose et le glucose (chacun environ le quart du  total).

Mais la particularité la plus intéressante de ce fruit est sa richesse en vitamine C : en moyenne 37 mg aux 100 g. Ainsi un demi-pomélo fournit plus des 2/3 de l’apport quotidien conseillé pour l’adulte (80 mg), et près de la totalité de celui des enfants (60 mg). De plus, la stabilité de la vitamine C est excellente dans ce fruit : le taux vitaminique reste pratiquement constant plusieurs semaines après la récolte (grâce à la protection apportée par la peau épaisse et le milieu acide).

A  cette vitamine C sont associées des substances rassemblées sous le vocable d’hespéridine, ou «vitamine P». Il s’agit de constituants des pigments anthocyaniques (abondants dans les pomelos roses et rouges), des flavonoles, ... La vitamine P possède une action favorable sur la résistance des petits vaisseaux sanguins, elle est bénéfique en cas de fragilité des capillaires. Par ailleurs, elle potentialise et renforce l'action de la vitamine C du pomelo.

Les autres vitamines sont moins abondantes. Les vitamines du groupe B sont surtout représentées par l’acide pantothénique (vitamine B5) et la vitamine B3  ou PP (à noter la présence de petites quantités de biotine et d’acide folique). Le taux de provitamine A (carotène) est plus ou moins élevé selon les variétés de pomélos : 0,015 mg aux 100 g en moyene, mais jusqu'à 0,33 mg dans les pomelos à chair rose ou rouge.

Parmi les minéraux et oligo-éléments (où domine le potassium), une place particulière doit être donnée au calcium : bien que sa teneur ne dépasse pas 20 mg aux 100 g, il est bien utilisé par l’organisme, en raison du très bon rapport calcium/phosphore (supérieur à 1) et de la présence de vitamine C et d’acide citrique, qui favorisent sa bonne utilisation.

Malgré sa teneur élevée (1,9 mg aux 100 g) en acides organiques (avec prédominence de l’acide citrique), le pomélo a un fort pouvoir alcalinisant* : dans l’organisme, les acides organiques se combinent avec les minéraux, laissant des résidus alcalins et non acidifiants.

Enfin, les fibres (moyennement abondantes) ont l’originalité d’être constituées en partie par des substances pectiques, qui jouent un rôle régulateur sur le transit intestinal.

 

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top