Épilepsie : régime cétogène ou à index glycémique bas ?

Par Sarah Amiri Publié le 30/10/2019 Mis à jour le 30/10/2019
Actualité

Si le régime cétogène est très utilisé pour les personnes épileptiques qui ne répondent pas aux médicaments, il semblerait que le régime à index glycémique bas fonctionne aussi chez certains d'entre eux, selon une étude récente.

Pourquoi c’est important

L’épilepsie peut être traitée dans 70 % des cas par des médicaments. Pour les malades chez qui les médicaments restent sans effet, d’autres alternatives sont possibles, notamment le régime cétogène utilisé depuis les années 1920 dans cette indication.

Les régimes limitant les glucides, tels que le régime cétogène, le régime Atkins modifié et le régime à index glycémique bas sont largement utilisés aujourd’hui pour traiter les personnes épileptiques ne répondant pas aux médicaments.

Le régime cétogène met le corps en cétose, c’est-à-dire que la source d’énergie principalement utilisée  par l'organisme passe du glucose au corps cétoniques fabriqués à partir des graisses. D'autres régimes pauvres en glucides comme le régime Atkins modifié ou le régime IG, qui est surtout centré sur le fait d'éviter les pics de sucre et d’insuline, sont aussi utilisés.

À lire aussi : les régimes pauvres en glucides efficaces contre les crises d’épilepsie 

Dans cette étude récente publiée dans Biomedical, les chercheurs s’intéressent aux différentes réponses que produisent ces régimes chez les patients épileptiques. Il semblerait que régimes cétogène et à IG bas sont utiles chacun mais selon les cas. Les scientifiques ont donc tenté de comprendre quels paramètres influençaient le succès de chaque régime.

L’étude

Dans cette étude, 17 patients ont été mis au régime cétogène. 9 d’entre eux ont montré des améliorations, alors que ce régime n’a eu aucun effet sur la fréquence des crises pour les 8 autres. Puis les chercheurs ont fait passer les volontaires à un régime à IG bas.

Résultats : 3 des 8 patients pour lesquels le régime cétogène n’a pas fonctionné ont constaté une réduction de la fréquence de leur crise de 30 à 80 % suite au passage au régime à index glycémique bas. Pour les 5 autres, il n’y a pas eu une réduction des crises. 4 des 9 participants chez qui le régime cétogène avait fonctionné ont connu une nouvelle réduction de la fréquence des crises après le passage au régime IG.

Pour 14 volontaires sur 17, le passage au régime à IG bas a entraîné une réduction de la cétose. Pour les 3 qui n'ont pas eu d'effet sur la cétose, il n'y a pas eu d'effet non plus sur l'épilepsie. 

Il semble donc que pour certaines personnes l'élément important contre l'épilepsie est la cétose, alors que pour d'autres, ce serait plus une diminution et une stabilisation de la glycémie. 

L'étude concerne un nombre trop faible de participants pour que l'on puisse personnaliser les recommandations.

En pratique

Entreprendre un régime à IG bas est plutôt simple, il suffit d'être attentif à la qualité des glucides en suivant un tableau des aliments autorisés. Le régime cétogène est un peu plus précis et restrictif et peut nécessiter l’accompagnement d’un professionnel de santé.

D’autres substances naturelles peuvent aider contre l'épilepsie : oméga-3, vitamine D, magnésium…

Lire aussi : Epilepsie : les traitements naturels 

Référence :
Athanasios Evangeliou and al. A liberalized Ketogenic Diet or A Different Nutritional Therapeutical Process? Facts and Hypothesis.Biomedical Journal of Scientific & Technical Research. August, 2019, Volume 20, 2, pp 14960-14963

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top