La chirurgie de l’obésité peut guérir le diabète

Par Lanutrition.fr Publié le 02/07/2015 Mis à jour le 04/03/2020
Article

Plusieurs études indiquent que la chirurgie bariatrique (réduction du volume de l’estomac chez les personnes obèses) peut inverser le diabète de type 2.

Le diabète est l’une des maladies associées à l’obésité qui justifie une chirurgie bariatrique. Pour cette chirurgie, il existe trois options :

  • La gastroplastie, avec la pose d’un anneau de diamètre réglable en haut de l’estomac. C’est la seule opération réversible mais elle semble de moins en moins utilisée,
  • Le bypass gastrique, qui réduit la taille de l’estomac et modifie le trajet des aliments dans le système digestif,
  • La sleeve gastrectomie, où une partie de l’estomac est retirée.

Aux États-Unis, l’obésité représente un véritable problème de santé publique, avec 36 % de la population touchée. Or celle-ci accroît les risques de diabète de type 2, de maladies cardiaques, d’attaques et de cancers. L’obésité est reconnue officiellement comme étant une maladie par l’American Medical Association.

À lire aussi : Obésité : la chirurgie de l’estomac reste sous-utilisée

Chirurgie bariatrique ou changement de mode de vie ?

Dans un essai randomisé, 61 adultes obèses ou en surpoids (43% étaient en surpoids) atteints de diabète ont été assignés au hasard soit à une intervention chirurgicale (selon deux techniques différentes : bypass gastrique et sleeve gastrectomie), suivie d’une modification non intensive du mode de vie pendant 2 ans, soit à une modification intensive du mode de vie pendant 1 an suivie d’une période de 2 ans moins intensive. 

L’étude a duré 3 ans. 40% de ceux qui ont eu un bypass gastrique et 29% de ceux qui ont eu une sleeve gastrectomie ont été considérés en rémission de diabète et ont pu arrêter les médicaments après trois ans. En comparaison, aucun des membres du groupe ayant modifié son style de vie n’a vu le diabète disparaître.

Dans cette étude, la modification du mode de vie consistait en un volume d’activité physique plus élevé, et à des changements nutritionnels. Cependant, les activités préconisées n’incluaient aucun exercice de musculation, pourtant très efficace contre le diabète, tandis que le régime proposé consistait essentiellement à diminuer les graisses et/ou les calories, alors même que la diminution des graisses oblige à manger plus de glucides donc à aggraver le diabète si les glucides ont une charge glycémique élevée.

Bypass ou Sleeve ?

Des chercheurs américains ont aussi voulu savoir si des chirurgies bariatriques permettaient de traiter durablement les complications de l’obésité, et notamment le diabète de type 2. Pour cela, ils ont étudié 217 personnes atteintes de diabète de type 2 qui avaient fait une chirurgie de l’obésité entre 2004 et 2007 pour perdre du poids. Ces patients ont été suivis pendant au moins 5 ans après leur opération et les chercheurs ont relevé l’évolution de leur diabète et d’autres complications de l’obésité. Les chercheurs ont considéré qu’il y avait rémission complète lorsque le taux d’hémoglobine glyquée était inférieur à 6 % et la glycémie à jeun inférieure à 1 g/L sans médicaments.

Résultats : Près de 30 % des patients qui ont subi un bypass gastrique ont eu une rémission du diabète leur permettant d’arrêter leur traitement pendant au moins 5 ans. Les taux de rémission totaux et partiels étaient respectivement de 24 et 26 % ; 34 % des patients ont amélioré leur condition vis-à-vis du diabète sans qu’il n’y ait de rémission et 16 % n’ont pas eu d’évolution de leur situation. De plus, une partie des patients souffrait d’un début de maladie rénale lorsqu’ils ont été opérés. Après la chirurgie, la plupart avaient stabilisé leur maladie rénale ou s’en étaient remis. L’hypertension et le diabète sont les principaux facteurs de risque pour les maladies du rein.

Une étude de plus grande ampleur publiée dans le JAMA en 2020, avec au total près de 10 000 patients suivi pendant 5 ans, a cherche à déterminer quelles chirurgies présentaient le plus de résultats positifs,  notamment concernant la rémission du diabète.

Résultats : les patients qui avaient eu un bypass ont perdu plus de poids, ont eu un taux de rémission de leur diabète légèrement plus élevé avec moins de rechutes et ont mieux contrôlé leur glycémie à long terme que ceux ayant eu une sleeve. 

En conclusion, la chirurgie de l’obésité peut induire une rémission et une amélioration du diabète de type 2. Cependant, ces opérations comportent des risques de complications et des effets secondaires gênants notamment pour le bypass gastrique, techniquement plus compliqué, mais qui obtient aussi les meilleurs résultats concernant la rémission du diabète. 

Lire pour aller plus loin : Le guide de la chirurgie de l'obésité et Comment manger pour inverser un diabète de type 2 (abonnés)

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top