Une alimentation à IG bas pour préserver nos yeux

Par Lanutrition.fr Publié le 16/07/2007 Mis à jour le 21/12/2017
Actualité

Une alimentation à index glycémique (IG) bas peut vous aider à conserver une bonne vue.

Plus de risque de DMLA quand on mange des aliments à IG élevé

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) correspond au vieillissement de la zone centrale de la rétine (la macula), qui permet la vision fine, c’est-à-dire par exemple la lecture, la reconnaissance des visages, la conduite automobile. Première cause de handicap visuel chez les personnes âgées de plus de 50 ans, elle touche environ un million d’individus en France.

En 2007, une étude avait montré que la consommation d’aliments à index glycémique (IG) élevé augmentait de 50 % le risque de DMLA. Cette étude de l’université Tufts à Boston avait été menée sur 4099 personnes âgées de 55 à 80 ans. Les chercheurs ont dépisté 602 cas de DMLA. En comparant ce diagnostic avec les habitudes alimentaires des patients, ils se sont rendu compte que ceux dont les yeux étaient les plus sensibles au vieillissement étaient aussi ceux qui consommaient le plus d’aliments à IG élevé. Ce régime alimentaire augmenterait de 50 % le risque de souffrir de DMLA.

Les aliments à IG élevé sont par exemple le pain blanc, les sucreries… Ils augmentent rapidement la glycémie et produisent de l’inflammation, une condition qui favorise la DMLA. En revanche, d’autres glucides plus complexes, comme ceux des céréales complètes, sont digérés plus lentement, et permettent une glycémie plus basse. Et plus la glycémie reste basse dans le temps, plus le risque de DMLA serait réduit.

En 2012, une étude australienne a fait un lien entre la consommation de glucides à IG élevé et l'état des vaisseaux sanguins autour de la rétine de 2353 enfants âgés de 12 ans en moyenne. Les enfants qui consomment le plus de sodas ou le plus de glucides dans leur alimentation ont des artérioles rétiniennes rétrécies par rapport à la normale.

De même une alimentation à IG élevé est soupçonnée d'augmenter le risque de myopie.

Les effets bénéfiques d'un changement de régime

Peut-on inverser la tendance en décidant d'adopter un régime à IG bas ? C’est la question que se sont posés les scientifiques de l’université Tufts. Pour cette nouvelle recherche parue en 2017 dans PNAS, les chercheurs ont testé deux régimes alimentaires sur des souris : un groupe a consommé un régime à IG élevé et l’autre à IG bas ; un troisième groupe est passé d’un régime à IG élevé à un IG bas.

Les souris qui ont suivi un régime à IG bas n’ont pas développé de DMLA, contrairement à celles qui ont suivi le régime à IG élevé. Dans le groupe de souris qui a changé de régime, non seulement il y a eu un effet préventif vis-à-vis de la DMLA, mais en plus les dommages à la rétine étaient réversibles! Ces résultats suggèrent donc qu’un changement d’alimentation peut avoir un impact sur la vision.

Pour en savoir plus, les scientifiques ont fait des analyses du sang et de l’urine des rongeurs. Ils ont observé que les souris qui suivaient le régime à IG haut avaient des taux élevés de PGA (produits finaux de glycation avancée), des composés toxiques issus des sucres. Ces PGA endommagent des protéines et des lipides importants pour le fonctionnement des cellules. Dans la rétine, des protéines peuvent s’accumuler en dépôts qui détruisent les cellules rétiniennes.

Les chercheurs ont aussi identifié des molécules marqueurs de la DMLA dans le sang et l’urine, comme la sérotonine. Comme cette molécule est liée à la flore intestinale, on peut supposer que les bactéries intestinales peuvent influencer la santé oculaire. Une hypothèse est que les glucides à IG élevé passent rapidement dans la circulation sanguine sans servir à nourrir des bactéries intestinales bénéfiques et neuro-protectrices.

En plus d’améliorer la vue, un régime à IG bas est bon pour la santé cardiovasculaire, contre le diabète et peut aussi aider à perdre du poids.

En pratique, pour une alimentation à IG bas

Si vous mangez des aliments ultra-transformés comme les céréales du petit déjeuner, beaucoup de céréales raffinées et du pain blanc, il va falloir changer quelques habitudes. Le plus simple est de diminuer la part de produits raffinés dans l'alimentation, en leur substituant des aliments complets, et consommer en quantité des légumes et, régulièrement, des légumineuses. Lisez aussi nos conseils pour abaisser l’index glycémique d’un repas.  

Pour vous aider à composer vos menus à IG bas, vous pouvez consulter le tableau des index glycémiques de LaNutrition.fr, le guide des index glycémiques ou le livre le nouveau régime IG (EXTRAIT ICI >>).

Lire aussi : Prévenez naturellement la dégénérescence maculaire avec ces mesures

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top