L’exercice aérobie : un nouveau traitement de la dépression ?

Par Julien Hernandez Publié le 21/10/2018 Mis à jour le 08/02/2019
Actualité

Une activité physique modérée, pratiquée régulièrement, améliore l’état des patients atteints de dépression sévère plus efficacement que les médicaments selon deux méta-analyses des études existantes.

Pourquoi c’est important 

La dépression, lorsqu’elle est sévère, constitue un trouble à prendre au sérieux. Elle est également plus présente chez les patients atteints de maladies chroniques dites non transmissibles comme les maladies cardiovasculaires ou le cancer (1, 2). Malheureusement, les traitements médicamenteux existant sont peu efficaces et amènent avec eux leurs lots d’effets indésirables. 

On connaît les vertus de l’activité physique sur la santé cardiovasculaire et sur la prévention de diverses maladies. On sait aussi qu’il existe des corrélations entre niveau d’activité physique et dépression. Cependant, il existe peu d’informations quant à l’utilisation du sport en tant que traitement.

Lire aussi : la biologie de la dépression 

Ce que disent les études

Dans une première méta-analyse, les chercheurs ont regroupé 11 études comparant les effets de l’activité physique sur l’état de patients dépressifs  à ceux des médicaments antidépresseurs. L’objectif des scientifiques était de mesurer le potentiel antidépresseur de l’activité physique. Pour ce faire, les investigateurs ont regroupé des études qui évaluaient l’état des patients avant et après les interventions grâce à des outils tels que l’échelle de Hamilton ou des questionnaires subjectifs qui renseignent sur l’état émotionnel du patient. L’activité physique donne, dans chaque étude, les meilleurs résultats. Les auteurs en concluent que l’exercice aérobie constitue un traitement efficace contre la dépression sévère. 

Concernant la seconde méta-analyse, les chercheurs se sont attelés à rassembler les données sur l'efficacité des exercices aérobie (endurance) sur les symptômes dépressifs des patients atteints de maladies chroniques non transmissibles. Afin d'effectuer leurs calculs statistiques, les expérimentateurs ont rassemblé 24 études comparant l'exercice aérobie aux traitements habituels. Il s'avère qu'il serait capable de soulager les symptômes liés à la dépression uniquement chez les patients cardiaques ou ceux atteints d'un cancer. En revanche, aucun bénéfice n'est observé pour les personnes qui souffrent de maladies respiratoires ou de diabète de type 2. Enfin, les bénéfices observés par les chercheurs sont indépendants de la durée de l'intervention, de la régularité de la pratique et de la durée des exercices.

Lire aussi : Dépression : exercice et yoga plutôt que médicaments

En pratique 

Si quelqu’un de votre entourage est hospitalisé ou suit un parcours de soins contre la dépression et que l’activité physique n’y est pas prodiguée, vous pouvez en discuter avec les équipes soignantes. Si vous travaillez dans une structure qui accueille des patients dépressifs, vous pouvez suggérer à vos collègues la mise en place d’ateliers sportifs adaptés.

En prévention de la dépression, sortir régulièrement au soleil et marcher dans la nature sont utiles. Bien dormir est également important.

A lire : Soigner la dépression naturellement (abonnés) et Changez vos émotions changez votre vie - Soignez anxiété et dépression par les TCC

Autres références : 

Katon WJ. Epidemiology and treatment of depression in patients with chronic medical illness. Dialogues Clin Neurosci 2011;13:7–23.

Nan H, Lee PH, McDowell I, et al. Depressive symptoms in people with chronic physical conditions: prevalence and risk factors in a Hong Kong community sample.BMC Psychiatry 2012;12:198.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top