Cœur : une femme malade retrouve la santé en changeant d'alimentation

Par Julien Hernandez Publié le 12/06/2019 Mis à jour le 13/06/2019
Actualité

Une femme obèse et diabétique de type 2 souffrant de problèmes cardiaques a considérablement amélioré sa santé à l'aide d'une alimentation brute basée sur les végétaux, en plus de la prise en charge usuelle. Détails.

Pourquoi c’est important

Les problèmes cardiovasculaires sont nombreux et représentent la cause majeure de mortalité dans le monde. On sait que le tabac, le stress ou encore la pollution (amiante, particules fines, certains pesticides, etc.) joue un rôle dans leur apparition. Évidemment, l’un des facteurs clés qui détermine aussi leur survenue est l’alimentation. Récemment, une équipe de médecins américains a rapporté un cas clinique intéressant où l’alimentation aurait joué un rôle prépondérant dans la guérison du patient.

Lire aussi : La moitié des décès par maladie cardiovasculaire seraient liés à une mauvaise alimentation

Le cas clinique

La patiente en question est une femme âgée de 54 ans souffrant d’une obésité morbide et d’un diabète de type 2. Elle consulte à la base à cause d’un œdème à la jambe gauche. Après quelques examens, on lui diagnostique une légère athérosclérose à ce niveau et l'envoie consulter un cardiologue. Après plusieurs examens, on découvre qu'elle souffre aussi d'insuffisance cardiaque et d'une dysfonction du ventricule gauche. De ce fait, elle a été mise sous traitement (bêtabloquant, inhibiteur de l’enzyme de conversion de l'angiotensine et statines).

Un mois plus tard, son IRM révèle une sténose artérielle. Pour la patiente, il devient alors urgent de faire quelque chose et elle décide donc d'opter pour une « alimentation brute basée sur les végétaux ». En bref, son alimentation est passée d’une diète occidentale classique que les médecins qualifient de « saine » (poulet, poisson, dinde, œufs, viande rouge, un peu de viande transformée et d’aliments industriels tels que des chips, des sodas lights et une à deux portions de fruits et légumes par jour) à une alimentation brute (c'est-à-dire pas ou peu transformée) basée sur les végétaux se composant principalement de légumes, de fruits, de céréales complètes, de légumineuses, d’herbes et d’épices, d’oléagineux, de graines, de thé avec une exclusion des produits animaux et une limitation forte des aliments ultra-transformés

Résultats : elle a perdut 22,7 kg en moins de 6 mois passant d’un IMC de 45 à 35, a inversé son diabète (sans médicaments) et sa dysfonction ventriculaire a disparu. Bien sûr, les auteurs affirment qu’on ne peut conclure ici à une relation de causalité stricte pour des raisons évidentes (un seul cas, médication associée, absence de protocole, etc.) mais que son changement de mode de vie a certainement été décisif dans sa guérison.

Lire aussi : Le régime végétalien : les maladies qu’il permet de prévenir ou d’inverser (abonnés)

En pratique

En faisant un petit tour de la littérature scientifique, on trouve des données qui plébiscitent l’adoption d’un tel régime pour prévenir ce genre de maladie. Brièvement, il aurait un effet réel sur l'inflammation à bas bruit, l’hypertension artérielle, le diabète, les dyslipidémies, l’obésité et la santé du microbiote.

Ce cas clinique a le mérite de nous montrer une fois de plus qu’il n’est, a priori, jamais trop tard pour prendre soin de soi. Si vous voulez prendre votre santé en main, quel que soit votre état, dirigez-vous vers un professionnel et devenez acteur de votre santé en adoptant par exemple un régime méditerranéen et une activité physique. 

Lire aussi : 3 activités qui riment avec longévité

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top