Comment je me suis libérée de mes migraines avec la diète cétogène

Par Marie-Charlotte Rivet Bonjean Publié le 14/12/2018 Mis à jour le 21/01/2019
Point de vue

Après deux ans d’enfer à plus de cinq migraines par mois, Priscille Tremblais, journaliste de LaNutrition.fr, a décidé d’arrêter les médicaments et de changer d’alimentation. Un an de régime cétogène plus tard, le bilan est sans appel : un jour de migraine par mois au maximum et parfois quelques maux de tête. 

LaNutrition.fr : Depuis quand es-tu migraineuse ?

Priscille : J’ai eu ma première migraine vers 20 ans. Et j’ai fait fort pour cette première puisque, en plus d’un mal de crâne à se taper la tête contre les murs, c’était une migraine dite hémiplégique : j’ai senti le côté gauche de mon corps s’engourdir progressivement. Même ma langue semblait coupée en deux. Le phénomène, accompagné d’une aura (tache jaune au niveau de l’œil) n’a pas duré longtemps, 10-15 minutes mais c’était très impressionnant. C’est trois mois plus tard, avec l’apparition d’une seconde migraine que le diagnostic a pu être posé définitivement. 

Après ça, tu as donc souffert régulièrement de crises migraineuses ?

En fait, comme ces migraines n’apparaissaient que lors des 7 jours d’arrêt de la pilule, mon médecin m’a changé de pilule et les migraines ont disparu pendant plusieurs années. Il y a 4-5 ans, en revanche, elles sont revenues en force, alors que je ne prends plus la pilule depuis longtemps. Elles étaient essentiellement cataméniales, c’est-à-dire qu’elles n’apparaissaient que lors des règles. Mais progressivement leur fréquence a augmenté. 

Lire aussi : Migraine et aliments : ceux qui la déclenchent, ceux qui la préviennent

Comment expliques-tu cette multiplication des crises ?

Le conseil des médecins, neurologues comme généralistes, c’est de prendre un cachet dès le début de la crise, afin de ne pas laisser le mal s’installer. J’ai donc pris docilement un cachet dès le début de chaque crise. Au début du simple paracétamol (1000 mg), puis un mélange paracétamol-caféine-codéine lorsque le paracétamol seul n’a plus fait effet, et enfin des triptans, les médicaments spécifiques des migraines, lorsque mon médecin m’a fait comprendre qu’il valait mieux prendre une fois un médicament efficace que plusieurs fois une molécule ne faisant pas assez effet. Donc avec 5 à 20 crises de migraine par mois, je prenais quasiment un médicament tous les 2-3 jours. Ce que j’ai appris lorsque j’ai décidé de me passer de médicaments c’est que ces derniers favorisent ce qu’on appelle les migraines rebond : en prenant un médicament on favorise la survenue d’une nouvelle migraine. Un véritable cercle vicieux dans lequel j’étais tombée.

Lire aussi : Maux de tête : et si c'était les médicaments ?

En quoi ton travail à LaNutrition.fr a-t-il joué un rôle dans la prise de conscience qu’un changement alimentaire pouvait te soulager ?

Je savais qu’en France le Dr Bernard Aranda obtenait de bons résultats en supprimant les produits laitiers et que le neurologue américain Josh Turknett avait mis au point un programme alimentaire efficace. Mais la perspective de me priver de fromage ou de supprimer les céréales et beaucoup de fruits de mon alimentation n’était guère réjouissante. Pour moi, je mangeais déjà bien et modifier drastiquement mon alimentation ne pouvait s’envisager que pour une vraie maladie comme le cancer ou une maladie dont les complications sont importantes comme le diabète. 

Qu’est-ce qui t’a fait changer d’avis ?

Il y a un an, j’ai eu quasiment 15 jours de migraine d’affilée. Au bout de 10 jours, j’avais justement rendez-vous avec une neurologue pour faire le point sur mon traitement… Tout ce qu’elle a su me dire, c’est « essayez ces nouveaux médicaments en traitement de fond ». J’ai été un peu sidérée par la rapidité de notre entretien et sa prescription de médicaments aux effets secondaires peu anodins. Et en me voyant répéter, un peu plus tard, pour la énième fois à mon fils que je ne pouvais pas jouer avec lui car j’avais mal à la tête, j’ai décidé qu’il fallait que je fasse quelque chose pour m’en sortir. Ce n’était juste ni pour lui ni pour moi de ne pouvoir vivre une vie normale. 

Quelle décision as-tu prise ?

J’ai commencé par lire plus attentivement « En finir avec la migraine » du Dr Turknett. Et je me suis dit que je n’avais rien à perdre à essayer. J’ai commencé directement un régime cétogène, pauvre en glucides et riche en graisses, car selon le Dr Turknett les migraines cataméniales sont les plus difficiles à faire passer et il conseillait de se mettre au cétogène chaque mois 7 jours avant les règles. J’avais sous la main « Le grand livre de l’alimentation cétogène » et les recettes de Nelly Genisson m’ont convaincue que je pouvais continuer à me faire plaisir en mangeant, même en diminuant drastiquement les glucides. Je m’y suis mise en m’autorisant à revenir en arrière à tout moment, je ne voulais pas me mettre la pression.

Lire aussi : Migraine: les effets bénéfiques du régime cétogène

Comment s’est passée la céto-adaptation ?

Très vite, j’ai ressenti une plus grande vitalité. J’étais en forme tout le temps (alors que les migraines me fatiguaient beaucoup). J’ai surtout constaté dès le premier ou deuxième jour la disparition d’un brouillard mental dont je n’avais même pas conscience jusque-là (ou l’apparition d’une plus grande clarté mentale). Je n’ai eu aucun symptôme désagréable, hormis des insomnies et une fatigue musculaire à vélo sur mes trajets quotidiens. Il a fallu trois semaines environ pour qu’elles disparaissent. Un jour, soudain, je me suis sentie comme avant sur mon vélo et j’ai à nouveau dormi sans interruption.

Et côté migraines ?

L’effet sur les migraines n’a pas été spectaculaire au début. Je continuais à me réveiller avec un marteau dans la tête très souvent. Mais dès que je me levais, le mal de tête disparaissait, contrairement à ce qui se passait avant. Et lorsqu’il ne passait pas, la prise d’un seul comprimé de paracétamol suffisait. Mais les crises se sont espacées très rapidement tout de même : je suis passée de 19 migraines en 1 mois à « seulement » 6 le premier mois de régime cétogène. Aujourd’hui j’ai mal à la tête entre 1 et 5 jours par mois. Essentiellement pendant mes règles ou si je suis malade [EDIT : si j'avais encore des maux de tête au moment de la rédaction de cet article c'est que je souffrais en fait d'une sinusite chronique ; depuis elle a été traitée et j'ai pu connaître mon premier mois sans mal de tête du tout] . Mais ce ne sont plus des migraines. Même lorsque la douleur est pulsatile, elle cède très rapidement, soit par le simple fait de me lever le matin, soit avec un bulletproof coffee (café gras), soit avec du paracétamol. J’ai gardé plusieurs mois l’impression d’épée de Damoclès de la migraine pouvant ressurgir à tout moment. Mais maintenant que je vis des semaines complètes d’affilée sans mal de tête, je suis presque étonnée lorsqu’un mal de tête se pointe. 

As-tu noté d’autres changements depuis que tu es au cétogène ?

J’ai perdu une taille de pantalon sans constater par ailleurs de modifications importantes de mon poids ou de ma silhouette. Surtout, je n’ai plus mal au ventre pendant mes règles, plus de sensation de rétention d’eau ou de prise de poids à cette période du mois.

Lire aussi : Kit de démarrage du régime cétogène (article abonné)

Quelle est la suite ? Tu vas continuer un régime cétogène à vie ?

Franchement je n’en sais rien. Il n’existe pas d’études ayant évalué des protocoles alimentaires chez les migraineux, notamment l’alternance de semaines pauvres en glucides ou cétogènes avec des semaines ou mois d’alimentation plus classique (mais sans aliment transformé). Il faudrait que je fasse des tests mais j’avoue que pour l’instant j’ai encore trop peur d’un retour des migraines et du brouillard mental pour m’y risquer. Et même si ce n’est pas toujours simple socialement, je me suis très bien faite au régime cétogène, je ne ressens pas de frustration. Quand on sait qu’il y a encore un an, je ne pouvais envisager de terminer un repas sans une touche sucrée (un fruit en général) !

Propos recueillis par Marie-Charlotte Rivet Bonjean 

Lire aussi : 9 traitements naturels de la migraine et des maux de tête

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top