COVID-19 : le magnésium pourrait aider les malades

Par Marie-Céline Ray Publié le 23/09/2020 Mis à jour le 24/09/2020
Article

Le magnésium a déjà fait ses preuves contre des maladies respiratoires graves. Il pourrait aussi aider les patients à risque de complications, selon une étude chinoise.

Pourquoi c’est important

Le magnésium est un minéral essentiel à l’organisme. Il est le cofacteur d’enzymes intervenant dans de nombreuses fonctions physiologiques importantes à la santé : dans le cycle cellulaire, la contraction musculaire, le métabolisme, la synthèse de l’ADN et des protéines… Dans l’organisme, le magnésium est le quatrième minéral le plus important en quantité, après le sodium, le potassium et le calcium.

Lire notre dossier sur le magnésium

Différentes études suggèrent qu’une complémentation en magnésium peut aider à prévenir ou traiter des maladies respiratoires. C’est pourquoi il serait intéressant de savoir si ce minéral est intéressant dans le contexte de la pandémie de COVID-19, d’autant plus que les traitements manquent contre cette infection récente.

Ce que montre l’étude

Un article paru dans la revue European Journal of Pharmacology , rédigé par des chercheurs de l’université de Nanjing (Chine), a compilé les informations existantes sur l’utilisation du magnésium dans différentes maladies afin de savoir s’il a le potentiel d’aider les patients touchés par la COVID-19.

Les principaux symptômes des patients infectés par le SARS-CoV-2 sont de la toux et de la fièvre. Mais ceux qui souffrent de formes graves et arrivent en réanimation présentent des lésions pulmonaires, ils ont aussi souvent des comorbidités, comme des problèmes cardiaques, rénaux ou hépatiques.

Or différentes recherches cliniques montrent les bienfaits du sulfate de magnésium pour traiter des maladies pulmonaires comme l’asthme et la pneumonie. C’est lié à son potentiel anti-inflammatoire, antioxydant, et bronchodilatateur.

En voici quelques preuves scientifiques :

  • concernant l’asthme : cette maladie respiratoire grave se caractérise par une inflammation des voies aériennes et une contraction des muscles respiratoires lisses. Une étude sur des enfants hospitalisés en urgence pour un asthme sévère a montré qu’une perfusion de sulfate de magnésium en intraveineuse dans la première heure d’hospitalisation permettait de réduire le nombre d’enfants ayant besoin d’être ventilés. De même, chez des adultes asthmatiques, une perfusion de sulfate de magnésium diminue le taux d’hospitalisation et améliore la fonction pulmonaire des patients qui ne répondent pas à d’autres traitements,
  • concernant la pneumonie : chez des adultes souffrant de pneumonie, ceux qui ont des niveaux anormaux de magnésium risquent plus de mourir.

Les auteurs suggèrent donc de mesurer le taux de magnésium des patients COVID-19 et de complémenter ceux qui souffrent d’hypertension, de diabète, de problèmes rénaux ou de complications de la grossesse.

En effet, le magnésium aide à prévenir et traiter de nombreuses maladies liées aux systèmes respiratoire, cardiovasculaire, reproductif, nerveux, digestif, mais aussi les lésions des reins, le diabète, le cancer.

On sait par exemple qu’un déficit en magnésium favorise des maladies cardiovasculaires, comme l’hypertension et l’athérosclérose. Une complémentation en magnésium réduit la pression artérielle des patients hypertendus.

En pratique

Beaucoup de personnes manquent de magnésium en raison de leur alimentation. Un adulte a besoin d’environ 350 mg de magnésium par jour.

Les aliments riches en magnésium sont par exemple :

  • le cacao,
  • les noix et graines : noix du Brésil, graines de tournesol, amandes, noix de cajou, noisettes, noix de Grenoble,
  • les céréales complètes comme le riz complet,
  • des légumes comme les haricots…

Pour aller plus loin : Soignez-vous avec le magnésium

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top