Le thé vert, un allié contre les AVC ?

Par Juliette Pouyat Publié le 12/11/2019 Mis à jour le 14/11/2019
Actualité

Une nouvelle étude menée sur près de 500 000 personnes rapporte un lien entre consommation de thé vert et risque d’accident vasculaire cérébral.

Pourquoi c’est important

Le thé possède de nombreuses vertus qui ont fait l’objet d’un nombre important d’études scientifiques et d’articles dans la presse : tour à tour antidépresseur, allié de la santé cardiaque notamment en luttant contre l’hypertension, le thé serait également une boisson anticancer et un « boosteur »de mémoire. Les bienfaits du thé sont dus aux flavonoïdes qu’il contient en particulier des flavanols (catéchine et épicatéchine, épigallocatéchine, épicatéchine gallate et épigallocatéchine gallate ou EGCG) et leurs oligomères appelés procyanidines. Ces composés sont des antioxydants et anti-inflammatoires naturels intéressants pour la santé cardiaque.

Une nouvelle étude publiée dans la revue de référence American Journal of Clinical Nutrition a évalué l’effet de la consommation de thé (vert ou noir) sur le risque d’accident vasculaire cérébral dans une population de près de 500 000 personnes, les études précédentes ayant conduit à des résultats contradictoires.

L’étude

Les chercheurs ont recueilli les habitudes de consommation de thé (fréquence, durée de consommation, quantité, type de thé) de 487 377 Chinois.

26,3% d'entre eux ont déclaré boire du thé quotidiennement, essentiellement du thé vert. Selon les résultats de l'étude, il existe une association inverse et dose-dépendante entre la consommation de thé et le risque d'AVC. Autrement dit, les chercheurs ont observé le risque d'AVC le plus bas chez les personnes qui consomment le plus de thé. Une consommation occasionnelle de thé a été liée à un risque d'AVC réduit de 4% tandis que boire du thé tous les jours a été associé à une diminution de 8% de ce risque.

En pratique

Les études d’observation, dont cette dernière sur un échantillon conséquent de personnes, ne permettent pas de décrire une relation de cause à effet, mais elles suggèrent qu'on retire une protection vis-à-vis du risque cardiovasculaire à partir de 3 tasses de thé par jour. La consommation de thé vert serait la plus bénéfique.

Le mieux est de choisir des thés de qualité vendus en vrac plutôt que des thés premiers prix car ils renferment moins d'aluminium et moins de fluor. On peut alors en boire plusieurs tasses.

Voici quelques règles à respecter : ne pas laisser infuser le thé plus de 3 minutes, ne pas dépasser 4 tasses par jour, et ne pas ajouter de sucre au thé. Une étude a en effet montré que le sucre augmente sensiblement la teneur en aluminium. Pour tout savoir sur la façon de préparer et de boire votre thé, lisez notre article (réservé abonnés).

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top