Café et thé préviendraient le cancer sauf si on les boit trop chauds

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 20/06/2016 Mis à jour le 10/03/2017

Thé et café ont des propriétés anticancer, à condition de veiller à la température.

Thé et café sont les boissons chaudes les plus bues au monde et présentent de nombreux bénéfices pour la santé. Mais sont-ils cancérogènes ou protecteurs vis-à-vis du cancer ?

Café : plutôt protecteur

La consommation de café n'augmente pas globalement le risque de cancer, ce qui est rassurant. Les études ne trouvent pas d'association avec les cancers de l'oesophage, du pancréas, du rein, de la prostate, des ovaires et de la peau.

En revanche, des études ont trouvé un risque réduit chez les consommateurs de café pour les cancers de l'oro-pharynx, du foie, du cerveau, du côlon et du rectum. Les données sur les cancers de l'estomac, de l'endomètre et du sein sont contradictoires. Et il est possible qu'une forte consommation de café augmente les risques de cancers du poumon et de la vessie, mais cette relation pourrait s'expliquer par le fait que dans ces études, les personnes concernées étaient souvent fumeuses et consommaient de l'alcool.

Le café torréfié est un mélange complexe de plus de 1000 composés. C'est la principale source de caféine, une substance qui possède la capacité de stimuler ou d'inhiber les tumeurs, selon les espèces sur lesquelles elle a été testée et selon la phase au cours de laquelle elle est administrée. Le café contient aussi des diterpènes (cafestol et kawheal) qui stimulent des enzymes chargées de détoxifier et éliminer les substances cancérogènes, et inhibent des enzymes qui peuvent rendre cancérogènes des substances de l'environnement. Et bien sûr le café contient des polyphénols antioxydants : phytoestrogènes (lignanes), flavonoïdes, autres polyphénols. Ces substances ont des propriétés anticancer, notamment l'acide caféique et l'acide chlorogénique. L'acide chlorogénique améliore la sensibilité à l'insuline, ce qui contribuerait indirectement à réduire le risque de cancer.

Lire : Le café protègerait du cancer de l'endomètre mais il faut en boire beaucoup

Le thé vert contient des molécules anticancer

Plus de 50 études épidémiologiques, mais aussi des essais cliniques ont été publiés sur les relations entre thé et cancer depuis 2006. Prises collectivement, les études suggèrent que la consommation de thé diminue les risques de cancers du côlon, du sein, de la prostate et du poumon.

Le thé contient des polyphénols, des alcaloïdes (comme le café : caféine, théophylline, théobromine), de la chlorophylle. Les polyphénols, dont les catéchines seraient responsables des bénéfices attribués au thé. La plus abondant et la plus active des catéchines est l'épigallocatéchine-3-gallate (EGCG). Le thé noir en renferme beaucoup moins. 

Dans des essais cliniques on a évalué l'efficacité d'extraits de thé riches en EGCG (500 à 1000 mg/j) sur des lésions de la cavité buccale, avec des résultats contrastés : une étude a trouvé un bénéfice, l'autre n'a pas trouvé de différence avec le placebo. Les données sont tout aussi difficiles à interpréter dans le cas du cancer de la prostate : avec un bénéfice dans une étude, et aucun bénéfice dans une autre.

D'autres études ont testé les effets du thé vert ou du thé noir sur le niveau de 8-hydroxydéoxyguanosine (8-OHdG), un marqueur des atteintes oxydatives de l'ADN qui peut prédire le risque de cancer. Chez les buveurs de thé vert, le niveau de 8-OHdG a diminué significativement, mais pas chez les buveurs de thé noir. Les suppléments d'EGCG ont également permis de diminuer le niveau de ces atteintes oxydatives dans une étude chez des volontaires à risque élevé de cancer du foie.

Lire : Les vertus insoupçonnées du thé 

Pour prévenir le cancer de l’œsophage il faut éviter de les boire très chauds

Le cancer de l’œsophage a causé plus de 5000 décès en France en 2015.

Un groupe de travail international formé de 23 experts a évalué le risque cancérogène lié à la consommation de café, de maté et de boissons très chaudes dans un article paru dans la revue The Lancet Oncology. Des études ont été réalisées en Chine, Iran, Turquie, Amérique du Sud, où le thé et le maté sont bus très chauds. Il apparaît que le risque de cancer de l’œsophage augmente avec la température. "Les températures normales pour le café et le thé dans les pays européens et l'Amérique du Nord sont bien en deçà. Le café et le thé sont souvent bus en-dessous de 60 degrés", explique le Dr Dana Loomis, épidémiologiste du CIRC.

L’OMS a donc classé comme « probablement cancérogène » le fait de boire des boissons très chaudes, à plus de 65 °C. "Ces résultats laissent penser que la consommation de boissons très chaudes est une cause probable de cancer de l'oesophage et que c'est la température, plutôt que les boissons elles-mêmes, qui semble être en cause", a déclaré Christopher Wild, directeur Centre international de la recherche sur le cancer (CIRC/IARC).

Le maté, s’il n’est pas bu trop chaud, ne serait pas cancérogène.

Sources

Loomis D, Guyton KZ, Grosse Y, Lauby-Secretan B, El Ghissassi F, Bouvard V, Benbrahim-Tallaa L, Guha N, Mattock H, Straif K; International Agency for Research on Cancer Monograph Working Group. Carcinogenicity of drinking coffee, mate, and very hot beverages. Lancet Oncol. 2016 Jun 14. pii: S1470-2045(16)30239-X. doi: 10.1016/S1470-2045(16)30239-X.

Ann H. Rosendahl, Claire M. Perks, Li Zeng, Andrea Markkula, Maria Simonsson, Carsten Rose, Christian Ingvar, Jeff M.P. Holly, Helena Jernström. Caffeine and Caffeic Acid Inhibit Growth and Modify Estrogen Receptor and Insulin-like Growth Factor I Receptor Levels in Human Breast Cancer. Published OnlineFirst February 17, 2015; doi: 10.1158/1078-0432.CCR-14-1748 Clin Cancer Res April 15, 2015 21; 1877

Chung JE, Tan S, Gao SJ, Yongvongsoontorn N, Kim SH, Lee JH, Choi HS, Yano H, Zhuo L, Kurisawa M, Ying JY. Self-assembled micellar nanocomplexes comprising green tea catechin derivatives and protein drugs for cancer therapy. Nat Nanotechnol. 2014 Oct 5. doi: 10.1038/nnano.2014.208.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top