Il faudrait réduire de 2 à 3 heures le temps qu'on passe chaque jour assis

Par Juliette Pouyat Publié le 23/01/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Plus on passe de temps assis, plus on risquerait infarctus, cancer, diabète ou mort précoce. Même si on pratique une activité physique régulière

Vous passez votre journée assis devant votre ordinateur ? Dans ce cas vous devriez essayer de vous lever de temps en temps et marcher…c’est ce que suggère une étude parue dans la revue Annals of Internal Medicine (1) qui rapporte que la quantité de temps qu’une personne passe assise dans une journée est associée à un risque accru de maladie cardiaque, diabète, cancer et mort précoce, indépendamment de la pratique régulière d’une activité physique. Ce risque était cependant plus faible chez ceux qui pratiquaient régulièrement une activité physique par rapport à ceux qui n’en pratiquaient pas ou peu.

Lire : le manque d'activité physique tuerait plus que l'obésité

Toute activité associée à une dépense énergétique faible est qualifiée de sédentaire. Au repos, les organes du corps ont besoin d’une quantité d'énergie minimale d’énergie pour maintenir les fonctions vitales : cela correspond au taux métabolique de base (TMB). Chaque mouvement entraîne une dépense énergétique supplémentaire. La sédentarité, et particulièrement la position assise pendant un temps prolongé, favorise une pression artérielle élevée et un sucre sanguin élevé.

«  En moyenne, plus de la moitié de la journée d’une personne est consacrée à des activités sédentaires –assis, à regarder la télé ou à faire de l’ordinateur -» explique le Dr David Alter, auteur de l’étude.

Les chercheurs ont réalisé une méta-analyse de 47 études portant sur le comportement sédentaire et son impact sur les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète et la mortalité ainsi que l'effet de la pratique d'une activité physique régulière.

Les résultats montrent que les effets négatifs du temps passé assis sur la santé sont plus prononcés chez ceux qui font peu ou pas d’exercice que chez ceux qui font plus d’exercice physique. Cependant, même si une personne pratique une activité physique régulière, elle est quand même exposée à des risques pour sa santé si elle passe beaucoup de temps en position assise.

« Les résultats suggèrent que le risque pour la santé lorsque l’on est assis trop souvent est moins prononcé lorsque l’exercice physique augmente » dit Avi Biswas, auteur de l’étude. « Nous devons poursuivre nos recherches pour déterminer combien d’activité physique est nécessaire pour compenser les risques pour la santé associés à la sédentarité et ainsi optimiser notre santé ».

« Eviter les périodes de sédentarité et pratiquer une activité physique régulièrement sont tous les deux importants pour améliorer la santé et la survie » dit le Dr Alter. « Mais ce n’est pas suffisant de faire 30 minutes de sport par jour et d’être sédentaire 23h30 ».

Pour les auteurs, l’objectif serait de diminuer de 2 ou 3 heures -sur une journée de 12 heures- le temps passé assis. « La première étape est de surveiller le temps passé assis. Une fois que nous commençons à compter, nous sommes plus susceptibles de changer notre comportement » explique le Dr Alter. « Ensuite il faut se fixer des objectifs réalisables et trouver des moyens d’incorporer plus d’activité physique –et moins de temps en position assise- dans la vie quotidienne ». Par exemple au travail, se mettre debout ou se déplacer 1 à 3 minutes toutes les 30 minutes. Et pendant que l’on regarde la télé, se lever ou faire de l’exercice pendant les pubs sont d’autres propositions formulées par les auteurs.

Lire : comment passer moins de temps assis au travail?

Les résultats de cette étude rejoignent ceux d’une méta-analyse menée précédemment et qui a déjà associé la sédentarité à un risque accru de diabète, de maladies cardiovasculaires et de mortalité toutes causes (2).

Sources

(1) Aviroop Biswas, Paul I. Oh, Guy E. Faulkner, Ravi R. Bajaj, Michael A. Silver, Marc S. Mitchell, and David A. Alter. Sedentary Time and Its Association With Risk for Disease Incidence, Mortality, and Hospitalization in Adults: A Systematic Review and Meta-analysis. Annals of Internal Medicine, 2015 DOI: 10.7326/M14-1651

(2) Wilmot EG, Edwardson CL, Achana FA, Davies MJ, Gorely T, Gray LJ, Khunti K, Yates T, Biddle SJ. Sedentary time in adults and the association with diabetes, cardiovascular disease and death: systematic review and meta-analysis. Diabetologia. 2012 Nov;55(11):2895-905. doi: 10.1007/s00125-012-2677-z. Epub 2012 Aug 14.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top