Asthme : le microbiote influence la sévérité de la maladie

Par Marie-Céline Ray Publié le 23/12/2019 Mis à jour le 24/12/2019
Actualité

Les bactéries présentes dans les voies aériennes supérieures pourraient exacerber les symptômes de l’asthme chez l'enfant.

Pourquoi c’est important

En France, d’après l’Inserm, 4 millions de personnes sont touchées par l’asthme, une maladie plus fréquente chez les enfants que les adultes : d’après une étude réalisée en milieu scolaire, la prévalence de l’asthme atteint 14 % en classe de CM2 et 16 % en troisième ; chez les adultes, la prévalence de l'asthme serait de 6,7 %.

L’asthme a un impact négatif sur la qualité de vie des enfants et de leurs familles, qui doivent chercher les moyens de limiter leurs crises au quotidien. Les traitements utilisent généralement des inhalations avec des bronchodilatateurs pour faciliter la respiration. Mais pourrait-il y avoir des alternatives à ces médicaments ?

Lire aussi : Chez les enfants, l'obésité augmenterait le risque d'asthme

Ce que montre l’étude

Cette étude de la Washington University School of Medicine de Saint Louis paraît dans la revue Nature Communications. Elle a été réalisée en lien avec un essai clinique impliquant 214 enfants âgés de 5 à 11 ans qui souffraient d’asthme léger ou modéré. L’objectif de cet essai clinique était d’étudier les doses de corticostéroïdes à administrer aux enfants lors des premiers signes d’aggravation de l’asthme. Au cours de cet essai clinique, les chercheurs ont récupéré des échantillons de mucus des voies nasales, ce qui a permis d’analyser ultérieurement les bactéries présentes.

Les chercheurs ont trouvé que les enfants qui présentaient les signes avant-coureurs d’une crise d’asthme avaient plus de bactéries associées à la maladie dans leurs voies aériennes supérieures : des bactéries des genres Staphylococcus, Streptococcus et Moraxella. En revanche, les périodes où ils allaient mieux étaient associées avec la présence de bactéries Corynebacterium et Dolosigranulum.

Quand le microbiote dominé par des bactéries Corynebacterium et Dolosigranulum s’enrichissait en bactéries Moraxella au point qu'elles devenaient dominantes, les enfants risquaient plus de souffrir de symptômes graves. Yanjiao Zhou, l’un des auteurs de cette recherche, explique : « nos données indiquent un changement rapide du microbiome des voies respiratoires chez les enfants qui sont passés de la santé respiratoire à la maladie. »

L’étude montre donc un lien entre les bactéries présentes dans les voies aériennes et la sévérité des symptômes chez des enfants souffrant d’asthme. Même si cette corrélation ne prouve pas de lien de cause à effet, il semble qu’un changement de microbiote pourrait exacerber l’asthme. Par conséquent, en modifiant le microbiote des voies aériennes, par exemple en apportant de « bonnes bactéries », il serait peut-être possible de soulager l’asthme des patients.

En pratique

Pour limiter les crises d’asthme, l’Assurance-maladie recommande d’améliorer la qualité de l’air intérieur, en aérant le logement par exemple et en évitant d’utiliser des produits qui émettent des composés organiques volatiles (COV).

Des conseils supplémentaires issus de la recherche :

Des livres pour aller plus loin : Allergies - les solutions naturelles, Paléobiotique 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top