Intestin irritable : et si c’était en réalité un SIBO ?

Par Marie-Céline Ray Publié le 11/12/2019 Mis à jour le 12/12/2019
Article

Le SIBO (small intestinal bacterial outgrowth), parfois appelé "pullulation bactérienne de l'intestin grêle", est une affection méconnue  dont les symptômes ressemblent à ceux de l’intestin irritable. Voici ce que l'on sait sur le SIBO.

Notre tube digestif contient des milliards de bactéries dont la concentration varie, de l'estomac au côlon. Ainsi, normalement, il y a peu de bactéries dans le duodénum, à la sortie de l’estomac, mais bien plus dans le gros intestin que dans l’intestin grêle. Mais dans le SIBO (l'acronyme de small intestinal bacterial outgrowth), le nombre de bactéries dans l’intestin grêle est anormalement élevé.

Quels sont les symptômes du SIBO et comment le reconnaître ?  À quoi est-il dû et comment le soigner ? Un article de deux chercheurs de l’université d’Augusta (Géorgie, Etats-Unis) qui vient de paraître dans Clinical and Translational Gastroenterology fait le point sur les connaissances que nous avons sur le SIBO.

Les symptômes et facteurs favorisants le SIBO

Le SIBO se manifeste par des ballonnements, des gaz, des diarrhées, des indigestions, des problèmes de motilité intestinale, soit des symptômes proches de ceux du syndrome de l’intestin irritable. Certains médicaments favorisent le SIBO, comme les inhibiteurs de pompe à protons (IPP) et les opioïdes (contre la douleur). Les IPP réduisent les acides gastriques, ce qui favorise la croissance des bactéries : ces anti-acides augmentent de 70 % le risque de SIBO. Dans ces cas, l’arrêt des IPP et des opioïdes devrait donc soulager le SIBO.

Des opérations chriurgicales peuvent également avoir un rôle dans le SIBO, comme le bypass gastrique ou l'ablation du côlon. D’autres affections sont associées au SIBO : les maladies inflammatoires de l’intestin, la dyspepsie, la rosacée, la pancréatite, la maladie de Parkinson, le diabète, la maladie coronarienne…

Dans le Washington Post, Hazel Veloso, une gastro-entérologue à Johns Hopkins, explique que « Tout ce qui fait ralentir l'intestin grêle - même les radiothérapies contre le cancer ou l'âge avancé - peut provoquer un SIBO. »

Diagnostic et traitement du SIBO

Le diagnostic du SIBO s'effectue en réalisant des cultures de bactéries aspirées dans l’intestin, au niveau du duodénum, avec un endoscope. Cette méthode présente des inconvénients : elle est particulièrement invasive et coûteuse et certaines bactéries intestinales sont difficiles à cultiver. D’autres méthodes plus simples demandent à être validées, comme l’analyse de l’air expiré par les patients après qu’ils ont ingéré des glucides (du glucose ou du lactulose). L’analyse des gaz présents dans les poumons donne en effet une indication sur la présence des bactéries réalisant la fermentation de ces glucides.

Le traitement du SIBO utilise souvent des antibiotiques afin d’éliminer des bactéries de l’intestin grêle. Des études montrent que les antibiotiques rifaximine, norfloxacine et métronidazole sont efficaces contre le SIBO. Le traitement avec la rifamixine, l’antibiotique le plus étudié pour le SIBO, fonctionnerait chez 70 % des patients. Les antibiotiques ne sont donc pas efficaces à 100 % ! Les probiotiques pourraient être une stratégie intéressante contre le SIBO mais les résultats des études sont mitigés sur leur efficacité.

Une autre option de traitement consiste à agir sur l’alimentation, en fournissant au patient des aliments « prédigérés », sous la forme de formules diététiques. Mais de tels régimes, monotones, ne peuvent se concevoir sur de longues périodes. Les auteurs suggèrent également qu’une intolérance au lactose peut être impliquée dans le SIBO. Dans ce cas, il faudra un régime sans lactose. Le régime sans FODMAPs souvent utilisé contre l’intestin irritable n’a pas fait ses preuves contre le SIBO.

Environ 44 % des patients font une rechute dans les neuf mois suivant un traitement contre le SIBO.

En pratique

Le SIBO reste donc difficile à diagnostiquer et à traiter. Puisque les symptômes sont proches de ceux du syndrome de l’intestin irritable, il peut être cependant intéressant de tester les solutions suivantes évoquées précédemment sur LaNutrition.fr :

Des livres pour aller plus loin : Soignez le côlon irritable naturellement et La solution FODMAP

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top