Le coing en pratique

Par Marie-Charlotte Rivet Bonjean - Diététicienne-nutritionniste Publié le 16/10/2017 Mis à jour le 21/11/2017
Fiche pratique

Comment choisir, cuisiner et conserver le coing ? Comment en retirer le maximum de plaisir et de bénéfices santé ?

Comment le choisir ? 

Il est souvent commercialisé lorsqu’il est suffisamment mûr. Un bon coing dégage un parfum agréable, a une peau bien jaune sans meurtrissure avec un léger duvet dessus qui se retire facilement en frottant. Enfin, il doit être bien ferme et intact

Comment le conserver ? 

Le coing se conserve dans un espace frais et aéré à l’air ambiant pendant plusieurs semaines. 
Il peut également être congelé si besoin. Pour cela il faut l’éplucher, l’épépiner et le couper en quartiers avant de les faire blanchir. Une fois refroidis, mettre les quartiers dans des sacs de congélation et au congélateur. Vous pouvez les conserver ainsi pendant 1 an

Vous pouvez les conserver cuisinés : en gelées, pâtes de fruits ou encore en compote. 
La pâte de coing se conserve pendant 2 mois environ dans un endroit frais, à l’abri de la lumière et de l’humidité ou au réfrigérateur. 
Quant aux gelées et aux confitures, si la stérilisation des pots a été bien réalisée, vous pouvez les conserver pendant plusieurs années. 

Comment le consommer et le cuisiner ? 

Le coing est un fruit qui se consomme exclusivement cuit. Grâce à la qualité de sa pectine naturelle, il est surtout très utilisé pour réaliser des confitures et des gelées.
Vous pouvez également le cuisiner sous forme de pâtes de fruits, compote, dans des gâteaux. Ce fruit peut également être utilisé pour des préparations salées, comme des tagines. 
Pour le préparer : brossez-le sous l’eau pour retirer le petit duvet, puis mettez-le en entier dans de l’eau bouillante et laissez cuire 15 minutes. Une fois refroidi, il s’épluche très facilement à l’aide d’un économe. Coupez-le ensuite en deux ou en quatre pour retirer le cœur et les pépins.

Quelques conseils de cuisson :
-    Le coing met 40 à 50 minutes à cuire dans un confiturier. La pectine de ce fruit ayant un fort pouvoir gélifiant, une fois refroidie, la confiture ou la gelée va se figer naturellement.
-    Le faire cuire 30 minutes au four --> Une délicieuse recette de coing au four 
-    Le cuire à l’autocuiseur ou encore à la vapeur pendant 15 minutes (c’est le meilleur mode de cuisson pour garder tous les nutriments du fruit).

Vous pouvez l’associer aux gibiers, aux viandes rôties au four, au magret de canard. 
En version sucrée, il parfume agréablement une compote de pomme, se mêle facilement aux salades de fruits (mais toujours cuit), surprend, poché avec du chocolat (pour remplacer la poire dans une poire Belle Hélène), et se déguste encore et toujours en gelées et confitures. La pâte de coing accompagne très bien certains fromages comme les tommes de brebis par exemple.

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top