Le manque de vitamine D lié à la dépression

Par Juliette Pouyat Publié le 29/11/2010 Mis à jour le 06/12/2018
Actualité

Un faible niveau de vitamine D serait associé à une augmentation du risque de dépression. Une bonne raison de ne pas en manquer et de penser à la supplémentation si nécessaire.

Pourquoi c’est important

La vitamine D est essentielle pour la santé des os et la fonction musculaire. Un déficit en vitamine D a été associé à une fonction immunitaire altérée, certaines formes de cancers et les maladies cardiovasculaires. Elle est également associée à l’inflammation et au diabète. Plusieurs études menées sur différentes populations - chez des jeunes femmes, chez des femmes ménopausées - montrent également qu’il existe une association entre de faibles niveaux de vitamine D et le risque de dépression. Un déficit en vitamine D serait aussi impliqué dans la dépression saisonnière.

De nombreux chercheurs considèrent en effet la vitamine D comme un neurostéroïde donc capable d’exercer des fonctions importantes dans le cerveau. Il existe des récepteurs à la vitamine D dans le système nerveux central. Il semble que la vitamine D augmente l’expression de gènes qui permettent la synthèse de noradrénaline. La vitamine D pourrait aussi protéger les neurones qui synthétisent la dopamine et la sérotonine.

La dépression dépend de nombreux facteurs et la prévention - par une supplémentation en vitamine D par exemple - représente une stratégie intéressante d’autant plus qu’elle est simple et peu coûteuse à mettre en place.

Ce que disent les études

Une étude américaine parue dans la revue International Archives of Medicine a montré que le risque de dépression est accru chez les personnes qui manquent de vitamine D.

Les auteurs ont suivi 5970 personnes âgées de 15 à 39 ans et ont évalué leur taux de vitamine D ainsi que leurs symptômes de dépression. D’après leurs résultats, le risque de dépression augmente de 85 % chez les personnes ayant un faible taux de vitamine D (50 nanomoles par litre ou moins) par rapport à celles ayant un taux élevé de vitamine D (75 nanomoles par litre).

Une nouvelle étude parue en décembre 2018 dans la revue The Journal of Post-Acute and Long-Term Care Medicine (JAMDA) vient confirmer ces résultats. Cette fois, les chercheurs ont analysé la relation entre statut en vitamine D et risque de dépression 4 ans plus tard, dans une population de 3965 seniors.

Les résultats montrent qu’un déficit en vitamine D (moins de 30 nmol/L) au début de l’étude est associé à un risque de dépression accru de 75% quatre ans plus tard. Dans cette étude, le déficit en vitamine D concerne 12% des participants alors qu’une insuffisance en vitamine D (entre 30 et 50 nmol/L) touche 29% des participants.

La dépression chez les seniors peut réduire considérablement la qualité de vie et constitue un facteur de risque important de déclin fonctionnel, d'admission en établissement de soins et de décès prématuré. La prévention est donc primordiale. Il se pourrait que la vitamine D ait un effet protecteur en atténuant les changements cérébraux structurels et fonctionnels liés à la dépression.

En pratique

La vitamine D est produite par la peau lors de l’exposition au soleil. Mais les réserves constituées l'été (pour peu qu'on se soit exposé au soleil) s’épuisent vite et à l'approche de l'hiver, le déficit en vitamine D est généralisé dans la population. Prendre des suppléments de vitamine D peut s’avérer indispensable en hiver lorsque l’ensoleillement est plus rare, particulièrement pour les seniors. On trouve dans cette population une plus grande prévalence de déficit en vitamine D, notamment parce que leur peau synthétise moins bien cette vitamine D et qu’ils s’exposent moins au soleil.  Actuellement, les apports recommandés en vitamine D sont de 200 UI par jour et il n’existe pas de niveau établi suffisant en ce qui concerne la santé mentale. Cependant, les chercheurs considèrent qu'il faut prendre en hiver entre 1500 et 5000 UI en plus de l'alimentation, pour maintenir des taux adéquats. Avant toute chose, nous vous recommandons de faire doser votre concentration sanguine en vitamine D : nous vous aidons à interpréter les résultats (réservé abonnés). 

Pour en savoir plus,consultez notre dossier sur la dépression

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top