Contre l’hypertension, essayez le Taï Chi

Par Juliette Pouyat Publié le 28/05/2020 Mis à jour le 29/05/2020
Actualité

En suivant un programme de Taï Chi, des personnes atteintes d’hypertension ont observé une diminution de leurs pressions systolique et diastolique.

Pourquoi c’est important

L’hypertension artérielle est le premier facteur de risque des maladies cardiovasculaires. La tension artérielle est considérée comme trop élevée lorsque la pression systolique (prise au moment de la contraction du coeur) est supérieure à 140 millimètres de mercure (mm Hg) tandis que la pression diastolique (phase de relâchement) dépasse 90 mm Hg (le médecin annonce "14/9"). L’alimentation, l’excès de sel, le stress, le tabac, le surpoids peuvent favoriser l’hypertension.

Pour diminuer la tension artérielle, une alimentation adaptée et l’activité physique peuvent être efficaces. Dans une nouvelle étude parue dans le Journal of Rehabilitation Medicine, des chercheurs ont évalué l’effet du Taï Chi sur la tension artérielle. Le Taï Chi fait partie des approches corps-esprit. C’est une pratique dérivée des arts martiaux qui consiste à faire de longs mouvements fluides avec lenteur et précision tout en méditant et en respirant profondément.

L’étude

Dans cette étude, les chercheurs ont analysé les résultats de 13 essais contrôlés randomisés (1 431 participants au total) et ont évalué l’impact de la pratique du Taï Chi sur la tension artérielle. Tous les participants souffraient d’hypertension primaire (ou essentielle, cest-à-dire sans cause connue). Les interventions ont duré de 6 à 48 semaines.

Les résultats montrent que par rapport au groupe de contrôle, les participants ayant suivi le programme de Taï Chi ont eu une diminution significative de la pression systolique et la pression diastolique. En revanche, les chercheurs ont remarqué que le type de Taï Chi pratiqué ainsi que la durée d’intervention influençait les résultats obtenus. Ils ont remarqué que le Taï Chi 24 mouvements et le Taï Chi Yang pouvaient être efficaces même pour des durées d’intervention inférieures à 12 semaines, ce qui n’était pas le cas pour les autres formes de Taï Chi.

Les chercheurs expliquent que le Taï Chi permet au cortex cérébral d’être « détendu » et cet état conduit à une diminution de la norépinéphrine et de l'épinéphrine ce qui réduit l’activité enzymatique vasoconstrictrice. De plus, pendant la pratique du Taï Chi les tissus sont stimulés pour libérer de l’histamine, des irritants et d’autres substances : ceci permet de détendre les vaisseaux sanguins et donc de diminuer la pression artérielle.

En pratique

Abaisser sa tension artérielle peut avoir un impact significatif sur le risque cardiovasculaire. Une étude a même montré qu’une diminution de la tension artérielle au-delà des recommandations habituelles (120/80 au lieu de 140/90) chez des personnes à risque permettrait de diminuer significativement (33%) les incidents cardiovasculaires et les décès (25%). Le régime DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension) a été développé pour diminuer le risque d’hypertension : il est basé sur des apports élevés en protéines et potassium et faibles en graisses saturées et sel. Il est également important d’éviter les aliments frits et les produits sucrés. Ajouter une pratique sportive comme le Taï Chi par exemple permettra de renforcer les effets bénéfiques des changements alimentaires. la méditation de pleine conscience peut également être bénéfique. 

A lire aussi : 8 traitements naturels de l’hypertension validés par la science et Les aliments qui soignent l'hypertension

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top