Cancer du sein : la pleine conscience aide à soulager la douleur

Par Juliette Pouyat - Journaliste scientifique Publié le 07/01/2021 Mis à jour le 12/01/2021
Actualité

Un programme de 8 semaines de méditation de pleine conscience a permis de soulager les douleurs neuropathiques liées au traitement contre le cancer du sein, dans un essai clinique récent.

Pourquoi c’est important

Le cancer du sein est le cancer le plus diagnostiqué chez les femmes à travers le monde. Si les traitements permettent d’améliorer la guérison et la survie, ils s’accompagnent également de troubles (notamment cognitifs) et de douleurs neuropathiques. Celles-ci concernent 20 à 50% des femmes et se manifestent par des sensations de brûlure, de froid, de décharge électrique, parfois associées à des fourmillements, des picotements ou encore des engourdissements. Les douleurs neuropathiques sont liées à des atteintes du système nerveux.

Les médicaments anti-douleur ne sont pas toujours efficaces pour soulager les patientes ce qui affecte leur qualité de vie et leur bien-être. Il est donc important de proposer à ces femmes d’autres options thérapeutiques. Dans une nouvelle étude parue dans la revue Mindfulness, des chercheurs ont évalué l’impact d’un programme de réduction du stress basée sur la pleine conscience sur ces douleurs neuropathiques.

L’étude

Des femmes ayant survécu à un cancer du sein mais souffrant de douleurs neuropathiques chroniques ont suivi un programme de réduction du stress basée sur la pleine conscience (Mindfulness-Based Stress Reduction ou MBSR) pendant 8 semaines. Le groupe d’intervention était constitué de 11 femmes, et le groupe de contrôle qui n’a pas suivi le programme comprenait 10 patientes. Les participantes ont été soumises à des IRM – pour mesurer leur activité cérébrale – avant et après le programme MBSR pendant qu’elles réalisaient la tâche de "Stroop émotionnel", un test qui permet d’évaluer la réactivité émotionnelle en nommant la couleur de mots écrits, certains évoquant la douleur.  

Les résultats montrent des réductions significatives de l’activité cérébrale dans des régions liées à la douleur, à la régulation émotionnelle et au traitement cognitif chez les femmes ayant suivi le programme MBSR. La pleine conscience a ainsi permis de réduire la sévérité de la douleur et son impact sur la qualité de vie. Dans cette étude, l’effet de la pleine conscience a été mesuré de façon objective grâce à l’IRM, ce qui suggère un impact réel de cette pratique sur la douleur des participantes.

En pratique

La méditation de pleine conscience a un effet neurophysiologique qui peut modifier la perception de la douleur. Cette approche corps-esprit, tout comme la cohérence cardiaque et la libération émotionnelle, utilise les interactions entre les pensées, les émotions et le corps pour diminuer stress, anxiété et douleur. La méditation de pleine conscience peut être pratiquée par tout le monde, à condition d'être réguliers pour obtenir des bénéfices pour le mental et le corps. Une vingtaine de minutes par jour sont suffisantes. Il semblerait également que l’acupuncture puisse réduire les douleurs neuropathiques liées à la chimiothérapie.

Enfin, la méditation peut également avoir un effet bénéfique sur les troubles cognitifs dont souffrent souvent les patients traités pour un cancer.

Lire aussi : Cancer du sein : 4 exercices de yoga bénéfiques

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top