L'association américaine des diabétiques reconnaît l'utilité des régimes low carb

Par Julien Hernandez Publié le 10/01/2019 Mis à jour le 11/01/2019
Actualité

Après l'Association Européenne pour l'Etude du Diabète (EASD), l'Association Américaine des Diabétiques déclare que les régimes low carb sont bénéfiques pour les diabétiques de type 2. 

Pourquoi c'est important 

Le diabète de type 2 (DT2) est une affection considérée comme chronique, causée par une baisse de sensibilité des cellules à l’insuline qui conduit le pancréas à sécréter de plus en plus d'insuline pour réguler le taux de glucose dans le sang, si bien qu'à la fin il s'épuise et la glycémie reste trop élevée. Aujourd'hui, après un diagnostic de diabète, les médecins (et les patients) se contentent souvent d'un médicament pour contrôler la glycémie. Mais la recherche de ces 15 dernières années a permis de déterminer que des interventions nutritionnelles pouvaient aussi permettre de contrôler la maladie, voire dans certains cas de l'inverser, diminuant ou supprimant le recours aux médicaments.

Ces traitements nutritionnels peinent encore à se faire connaître des médecins comme des patients. Mais l'adoption d'une alimentation pauvre en glucides commence à être reconnue comme efficace par les associations de malades.

Lire aussi : Tout savoir sur le diabète de type 2 

Ce que disent les études

L’Association américaine des diabétiques (AAD), dans sa dernière déclaration de position, reconnaît que les régimes low carb (< 130 g de glucides) aident à gérer le diabète de type 2. Toutefois, elle le déconseille pour les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants, les personnes souffrant de maladies rénales, celles qui présentent des troubles du comportement alimentaire et les patients sous inhibiteurs du SGLT2 (un transporteur du glucose).

Même pour les adultes sains, l'association reste très prudente. Parce qu'il n'y a pas suffisamment de preuves scientifiques ?

Pourtant, en 1919 déjà, Le Dr Frederick Allen faisait part de l'utilité des régimes pauvres en glucides dans son pavé intitulé « Total dietary regulation in the treatment of diabetes ». Et la science plus récente va dans le même sens : elle a trouvé des résultats favorables sur les paramètres biologiques clés du DT2 (hémoglobine glyquée ou HBa1c, poids, glycémie à jeun, sensibilité à l’insuline, apport calorique, etc.) dès 2004 (1, 2, 3).

Ensuite, plusieurs méta-analyses sont venues progressivement éclairer ces liens (4, 5, 6). Elles mettent en évidence l'efficacité des régimes low carb, à index glycémique (IG) bas et méditerranéen. Avec une mention spéciale pour le low carb qui est qualifié de "première approche de soin" et de "soin métabolique continu". Le tout sans effet secondaire.

Au vu de tous ces éléments, on a du mal à comprendre la prudence de l'AAD vis-à-vis du low carb.

Lire aussi : Comment manger pour inverser un diabète de type 2 

Récemment, ce sont des Britanniques qui, avec véhémence, ont rejeté les conseils nutritionels officiels de leur pays.

En revanche, du côté de la Fédération Française des Diabétiques, on préfère, semble-t-il, ne pas se presser : la rubrique glucides de son site internet est restée bloquée à l'étage des glucides simples et complexes... comme le dénonce Jérémy Anso dans Santé, mensonges et (toujours) propagande.

Lire aussi : Diabète : les conseils alimentaires classiques aggravent-ils la maladie ?

En pratique  

Il existe divers régimes low carb, dont le célèbre régime Atkins, et le régime cétogène (version low carb la plus stricte). L'utilité du régime Atkins pour contrôler un diabète de type 2 est d'ailleurs étudiée depuis longtemps. Les preuves de l'efficacité du régime cétogène commencent aussi à s'accumuler.

Si vous avez un diabète et que vous désirez adopter une alimentation pauvre en glucides, faites appel à un(e) diététicien(ne) pour vous aider et parlez-en à votre médecin (il faudra ajuster les doses médicamenteuses).

Pour vous aider à suivre une alimentation low carb/cétogène :

Pour aller plus loin : Comment j'ai vaincu le diabète sans médicaments et Le nouveau régime Atkins

Références : 

(1) A low-carbohydrate, ketogenic diet to treat type 2 diabete. William S Yancy Jr, Marjorie Foy, Allison M Chalecki, Mary C Vernon and Eric C Westman. Nutrition & Metabolism, 2005. doi:10.1186/1743-7075-2-34

(2) Effect of a Low-Carbohydrate Diet on Appetite, Blood Glucose Levels, and Insulin Resistance in Obese Patients with Type 2 Diabetes. Boden G, Sargrad K, Homko C, Mozzoli M, Stein TP. Ann Intern Med. ;142:403–411. doi: 10.7326/0003-4819-142-6-200503150-00006

(3)  Lasting Improvement of Hyperglycaemia and Bodyweight: Low-carbonhydrate Diet in Type 2 Diabetes. - A Brief Report. Nielsen, Jørgen & Jönsson, Eva & Nilsson, Anna-Karin. (2005). Upsala journal of medical sciences. 110. 179-83. 10.3109/2000-1967-182. 

(4) Systematic review and meta-analysis of different dietary approaches to the management of type 2 diabetes. Olubukola Ajala, Patrick English, Jonathan Pinkney; The American Journal of Clinical Nutrition, Volume 97, Issue 3, 1 March 2013, Pages 505–516, https://doi.org/10.3945/ajcn.112.042457

(5) Dietary carbohydrate restriction as the first approach in diabetes management: Critical review and evidence base. Richard D. Feinman,Wendy K. Pogozelski,Arne Astrup,Richard K. Bernstein,Eugene J. Fine,Eric C. Westman,Anthony Accurso,Lynda Frassetto,Barbara A. Gower,Samy I. McFarlane,Jörgen Vesti Nielsen,Thure Krarup,Laura Saslow,Karl S. Roth,Mary C. Vernon et al. Nutrition, January 2015. doi : https://doi.org/10.1016/j.nut.2014.06.011

(6) Effectiveness and Safety of a Novel Care Model for the Management of Type 2 Diabetes at 1 Year: An Open-Label, Non-Randomized, Controlled Study. Hallberg SJ, McKenzie AL, Williams PT, et al. Diabetes Ther. 2018;9(2):583-612.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top