Nouvelle preuve de l’efficacité des glucides à index glycémique (IG) bas contre le diabète

Par Juliette Pouyat Publié le 19/05/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Un régime alimentaire avec index glycémique élevé et peu de fibres augmente d’environ 50% le risque de développer un diabète de type 2

Le diabète de type-2, qui apparaît souvent après 50 ans, est influencé par des facteurs génétiques mais surtout par l’alimentation et le mode de vie. Une étude parue dans l' American Journal of Clinical Nutrition (1) rapporte qu’un régime alimentaire avec index glycémique élevé ou charge glycémique élevée est associé à un risque plus important de développer un diabète de type 2, d’autant plus si la consommation en fibres est faible.

Lire : un changement de mode de vie prévient le diabète

L’index glycémique (IG) donne une indication sur la vitesse à laquelle le glucose présent dans un aliment passe dans le sang. Plus l’index glycémique est élevé, plus l’aliment entraine une hausse rapide de la quantité de sucre dans le sang. Il est indépendant de la quantité de glucides ingérés. La charge glycémique, quant à elle, tient compte de la quantité de glucides présents dans la portion d’aliment que l’on mange.

Lire : Dossier index et charge glycémiques

Le diabète est une maladie dans laquelle la régulation du taux de sucre dans le sang se fait mal. Le surpoids, l’obésité et le manque d’activité physique sont des facteurs de risque. En France, le taux de prévalence de la maladie est passé de 2,6% en 2000 à 4,4 % en 2009.

Lire : Dossier diabète

Dans cette étude prospective, les chercheurs de Harvard ont suivi trois cohortes : 74248 femmes de la Nurses’ Health Study (1984–2008), 90411 femmes de la Nurses’ Health Study II (1991–2009) et 40498 hommes de la Health Professionals Follow-Up Study (1986–2008). Chaque participant n’avait initialement ni maladie cardiovasculaire, ni cancer. Leur régime alimentaire a été évalué par questionnaire et une mise à jour a été faite tous les 4 ans. Des données sur leur mode de vie (fumeur ou non, activité physique, cas de diabète familial, ménopause, traitement hormonal…) ont également été recueillies afin d’en tenir compte dans les résultats. Les auteurs ont ensuite mis à jour une méta-analyse réalisée précédemment avec les résultats obtenus pour les 3 cohortes.

Les auteurs ont dénombré 15027 cas de diabète de type-2 parmi les participants. Les résultats montrent que les 20% de participants ayant un régime alimentaire avec l'IG le plus élevé ont 33% de risques en plus de développer un diabète de type-2 que les 20% de participants ayant une alimentation avec IG le plus faible.Les 20% des participants ayant la charge glycémique la plus élevée ont 10% de risque en plus d’avoir un diabète de type 2.

Les participants ayant un régime alimentaire avec index glycémique élevé ou charge glycémique élevée et pauvre en fibres ont en moyenne 50% de risques en plus d’avoir un diabète de type 2 que les personnes ayant une alimentation avec index glycémique bas ou charge glycémique basse et un apport élevé en fibres.

Les résultats de cette étude montrent une association entre index glycémique ou charge glycémique et risque de diabète de type 2. Si ces résultats viennent confirmer les conclusions d’études précédentes (2), des résultats contradictoires ont également été rapportés. Par exemple, une méta-analyse récente concernant 8 pays européens n’a pas trouvé d’association entre index glycémique et risque de diabète de type 2 (3). D’autres études n’ont trouvé aucune association.

Les auteurs proposent plusieurs explications :

- les études n’ayant trouvé aucune association ont toutes évalué le régime alimentaire des participants uniquement au début de l’étude

- les bases de données utilisées pour déterminer l’index glycémique des aliments diffèrent en fonction des études ce qui pourrait expliquer les différentes conclusions aux études de cohortes

- les différences de détermination de l’index glycémique d’un repas à partir de l’index glycémique individuel des aliments qui entrent dans sa composition

Pour les auteurs, les points forts de leur étude résident dans la disponibilité de mesures répétées  pour l'évaluation des régimes alimentaires dans les 3 cohortes, la durée du suivi et la taille de l’échantillon. Ces paramètres permettent de donner du poids aux résultats de l’étude.

Notre avis. Le diabète de type 2 est une maladie influencée par le mode de vie. Un changement de régime alimentaire axé sur le type de glucides consommés peut modifier la donne et diminuer le risque de développer la maladie voire la guérir. LaNutrition.fr a consacré des dossiers sur le sujet et est à l'origine des quatre livres de référence sur l'index glycémique. Le conseil est d’adopter des régimes alimentaires pauvres en glucides et/ou à index glycémique bas à modéré. Les résultats des études montrent qu’il s’agit là d’une préconisation justifiée, reposant sur des résultats scientifiques. Les anciennes recommandations pour les diabétiques – régime pauvre en graisses saturées et en sucre dits « simples » - doivent être remises en question. Lorsque le diabète est d'installation récente, le recours aux médicaments peut être diminué, voire totalement éliminé avec un régime à IG bas, accompagné d'exercice physique.

Lire : Diabète et prédiabète : un régime très pauvre en glucides serait très efficace et contre le diabète, essayez l'un de ces 4 régimes

Sources

(1) Shilpa N Bhupathiraju, Deirdre K Tobias, Vasanti S Malik, An Pan, Adela Hruby, JoAnn E Manson,Walter C Willett, and Frank B Hu. Glycemic index, glycemic load, and risk of type 2 diabetes: results from 3 large US cohorts and an updated meta-analysis. Am J Clin Nutr doi: 10.3945/ajcn.113.079533

(2) Livesey G1, Taylor R, Livesey H, Liu S.Is there a dose-response relation of dietary glycemic load to risk of type 2 diabetes? Meta-analysis of prospective cohort studies. Am J Clin Nutr. 2013 Mar;97(3):584-96. doi: 10.3945/ajcn.112.041467. Epub 2013 Jan 30.

(3) Sluijs I, Beulens JWJ, Van Der Schouw YT, Van Der ADL, Buckland G, Kuijsten A, Schulze MB, Amiano P, Ardanaz E, Balkau B, et al. Dietary glycemic index, glycemic load, and digestible carbohydrate intake are not associated with risk of type 2 diabetes in eight European countries. J Nutr 2013;143:93–9.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top