Consommer des polyphénols pour prévenir et soigner la dépression

Par Juliette Pouyat Publié le 18/11/2019 Mis à jour le 18/11/2019
Actualité

Une nouvelle étude rapporte que les polyphénols, des antioxydants présents en grande quantité dans les fruits et légumes, auraient un effet protecteur vis-à-vis de la dépression.

Pourquoi c’est important

La dépression touche 350 millions de personnes dans le monde. De plus en plus d’études s’intéressent à l’impact de l’alimentation sur les symptômes dépressifs. Les modifications alimentaires agissent en effet sur le microbiote intestinal et l’inflammation qui jouent un rôle dans la santé mentale.

Le régime méditerranéen, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et son effet bénéfique sur le microbiote, est bon pour retrouver le moral. Si les apports élevés en poisson de ce régime sont bénéfiques pour la santé mentale, les polyphénols présents en grande quantité pourraient également jouer un rôle important dans la prévention de la dépression. Des chercheurs ont effectué une revue de la littérature scientifique afin d’évaluer l’effet des polyphénols sur les symptômes dépressifs. Leurs résultats sont publiés dans Advances in Nutrition.

L’étude

Dans cet article, 37 études ont été analysées, 17 études expérimentales et 20 études d’observation. Les polyphénols provenaient du thé, café, agrumes, noix, soja, raisin, légumineuses et épices.

Les résultats montrent d'une part que la consommation de polyphénols est associée à une diminution du risque de dépression (ils ont donc un effet protecteur) et d'autre part que les polyphénols peuvent soulager les symptômes dépressifs déjà présents.

Les polyphénols exercent des effets protecteurs sur la santé mentale en régulant positivement les systèmes de défense naturels du corps, en stabilisant les radicaux libres et en réduisant les dommages causés par le stress oxydant. Les polyphénols exerceraient également des propriétés neuroprotectrices en modulant des voies de signalisation cellulaire impliquées dans des processus cognitifs.

Dans cette étude, les principaux polyphénols étudiés étaient les isoflavones de soja, les flavanols de thé et cacao, les flavonols des noix, les flavanones des agrumes, le resvératrol du vin….

En pratique

Dans le régime méditerranéen, les apports en fruits et légumes, céréales complètes, noix et légumineuses sont importants. La principale source de lipides est l’huile d’olive et le vin rouge est consommé en quantité modérée au cours des repas. Tous ces composants alimentaires sont riches en polyphénols et aident à lutter contre la dépression. A l’inverse, certains aliments ont plutôt tendance à favoriser les symptômes dépressifs, c’est le cas des aliments à index glycémique élevé.

Enfin pour mettre toutes les chances de votre côté et retrouver le moral, vérifiez votre statut en vitamine D et supplémentez-vous si nécessaire et n’oubliez pas de pratiquer une activité physique, cela peut vous aider à chasser la dépression.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top