Comment choisir un bon ananas ?

Par Lanutrition.fr Publié le 10/09/2008 Mis à jour le 10/03/2017
Point de vue
Les conseils d'Alain Soler, agrophysiologiste et responsable de l’activité ananas au CIRAD-FLOR (Martinique). 

Quel est le but de vos recherches sur l’ananas ?

Notre travail sur ce fruit intervient dans différentes disciplines : lutte contre les bioagresseurs, génétique, agronomie… On produit des nouvelles variétés, des nouveaux systèmes techniques et de nouveaux systèmes de culture. Le but étant d’aller dans le sens d’un respect accru de l’environnement.

 

Comment cultiver des ananas en respectant l’environnement ?

Dans les DOM, on essaye de faire en sorte que les monocultures d’ananas deviennent des cultures associées. Le but est de trouver des associations de plantes qui permettent un recours moindre aux pesticides. La rotation la plus classique, c’est la culture alternative d’ananas, banane et canne à sucre.

 

Vous travaillez également sur les arômes de l’ananas ?

C’est un autre volet de nos recherches. Le but est de développer de nouvelles variétés avec un haut niveau organoleptique, sachant que lorsqu’on produit un ananas, il faut que ses qualités fonctionnelles (sa durée de conservation, sa résistance au transport, au stockage, etc.) soient établies. Comme vous le savez sans doute, l’ananas est un fruit non climatérique : il doit être récolté à maturité car il ne mûrit plus après la cueillette.

 

Justement comment choisit-on un bon ananas ?

A l’arôme, ce n’est pas évident. Les meilleurs ananas sont ceux qui ont été transportés par avion car ils sont récoltés plus mûrs. Un bon ananas se voit à la fraîcheur des feuilles de la couronnes : si les pointes sont desséchées, il vaut mieux l’éviter. Le pédoncule est aussi un bon indicateur : il faut qu’il soit propre, pas desséché, ni moisi.

 

Le fruit se conserve-t-il bien après l’achat ?

Si vous achetez un ananas pour décorer votre coupe à fruit, il est certain qu’il risque de ne plus être bon à manger : une fois acheté, l’ananas doit être consommé rapidement. Concernant le réfrigérateur, il faut savoir qu’un ananas entier supporte mal des températures inférieures à 8 C. Mieux vaut donc le préparer avant de le mettre au frais.

 

Quelle(s) variété(s) d’ananas conseilleriez-vous ?

Il n’y a pas beaucoup de variétés disponibles sur le marché. L’ancienne variété Cayenne Lisse (jaune-vert) tend à être remplacée par un hybride (Golden) qui supporte mieux le transport et le temps de conservation. La variété Queen correspond à un fruit riche en vitamine C mais qui supporte mal le froid : il faut la choisir uniquement s’elle a été transportée par avion. Le Florane 41 est un ananas rouge qui est en train d’être mis sur le marché. Sa chair jaune doré indique qu’il est très riche en vitamine C et en caroténoïdes mais sa distribution reste anecdotique.

 

Propos recueillis par Priscille Tremblais

A découvrir également

Back to top