La protéine Pac-Man est endommagée par l’abus de sucre

Par Sarah Amiri Publié le 31/12/2020 Mis à jour le 31/12/2020
Actualité

Le comble de la protéine Pac-Man : elle protège des méfaits du sucre, mais elle est endommagée par une forte consommation de sucre. C'est ce qu'indique une étude américaine récente.

Pourquoi c’est important

Un régime alimentaire riche en sucre entraîne l'accumulation de molécules nocives dans les cellules, appelées produits de glycation avancée (AGE).
Lorsqu’ils s'accumulent, les AGE deviennent toxiques pour les tissus. Ils sont en cause dans de nombreuses maladies comme l’athérosclérose, les maladies rénales, les diabètes de type 1 et 2. À l'inverse, une alimentation restreinte en AGE aide à prévenir les maladies vasculaires et rénales, les diabètes, améliore la sensibilité à l'insuline, accélère la cicatrisation et augmente l'espérance de vie. 
Des chercheurs de l'Université Tufts ont cherché à comprendre comment le corps se débarrasse de ces déchets ; ils publient leurs résultats dans la revue Aging Cell.

Lire aussi : Comment cuisiner pour réduire les AGE (Abonné)

L’étude

Les chercheurs ont comparé les tissus de souris nourries soit avec un régime à haute teneur en sucre, soit avec une alimentation pauvre en sucre. Les résultats de l'étude indiquent que la protéine Pac-Man-like, appelée p62, est essentielle pour l'élimination des déchets cellulaires toxiques causés par le sucre en favorisant un processus de nettoyage cellulaire appelé autophagie. Mais les résultats pointent également le fait que cette protéine est, elle aussi, sujette à la glycation, ce qui bloque alors le mécanisme d’autophagie et donc l’élimination des AGE.

« Il s'agit d'un impact à double risque. D'une part, les protéines sont endommagées par l'excès de sucre et doivent être éliminées pour éviter les effets toxiques sur les cellules. D'autre part, la protéine qui travaille à l'élimination et à la réparation de nos cellules dans le cadre d'un régime alimentaire riche en sucre est elle-même vulnérable au sucre, laissant les cellules menacées », a déclaré Allen Taylor, co-auteur de l'étude et scientifique principal de l'équipe de recherche sur la nutrition et la vision du Centre de recherche sur le vieillissement Jean Mayer de l'USDA à l'Université Tufts (USDA HNRCA).

En pratique

Pour diminuer la formation d’AGE, il faut réduire sa consommation de sucres ajoutés durablement. Voici quelques astuces :
1.    Diminuer progressivement la quantité de sucre dans les boissons chaudes type café et thé.

2.    Éviter strictement les aliments ultra-transformés : la plupart des aliments ultra-transformés (même salés) du commerce contiennent des sucres ajoutés.  

3.    Diminuer de plus de la moitié la quantité de sucre indiquée dans les recettes de gâteau.

4.    Éviter les boissons sucrées et les jus de fruits : remplacer par des boissons saines (kéfir, kombucha, thé glacé, eau pétillante aromatisée, vin).

5.    Choisir des laitages nature : aromatiser les laitages avec des épices (cannelle) ou des édulcorants naturels.

Pour vous aider à diminuer le sucre, armez-vous du très pratique Compteur de glucides

Références
  1. Gemma Aragonès et al. Autophagic receptor p62 protects against glycation‐derived toxicity and enhances viability, Aging Cell (2020). DOI: 10.1111/acel.13257.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top