La petite histoire du café

Par Sarah Amiri Publié le 09/03/2020 Mis à jour le 09/03/2020
Choisir ses aliments

Plutôt passionnante, l’histoire du café est une succession d’autorisations et d’interdictions politiques et religieuses. Tout a commencé pour cette boisson que l’on adore ou que l’on déteste au sommet des plus hauts plateaux de l’Afrique tropicale.

Son origine

Originaire des hauts plateaux d’Éthiopie, le café ou « qawa » en arabe s’est d’abord répandu au Moyen-Orient. C’est là qu’il subit ses premières prohibitions : il est alors considéré comme une menace pour l’ordre public. En effet, la boisson était populaire chez les intellectuels, les savants, les juges et les professeurs, et les encourageait à se rejoindre dans les « maisons du café » pour échanger des idées politiques et religieuses.

Le café arrive en Europe aux alentours du XVIIe siècle via des marchands vénitiens. Il subit en Europe le même sort qu’au Moyen-Orient avec une succession d’interdictions qui ne tardèrent cependant pas à céder sous le charme insistant de cette boisson psychostimulante.

Sa culture 

La première culture de café semble avoir débuté au Yémen au milieu du IXe siècle. Aujourd’hui, il est cultivé par plus de 70 pays d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie.
Seules deux espèces de café parmi les 80 existantes sont cultivées dans le monde : Coffea arabica et Coffea canephora var. Robusta. L’arabica représente la majorité du café sur le marché.

Le caféier est un arbuste qui produit des fruits appelés cerises, cueillies à maturité. La récolte du café est très minutieuse, elle se fait à la main cerise par cerise (c’est la méthode de picking), mais les cerises d’une même branche peuvent aussi se récolter en une seule fois (avec le risque d’abîmer l’arbre). Dans chaque cerise se trouvent deux graines que l’on sépare juste après la récolte. 

Là encore il existe deux méthodes pour préparer le grain de café :

  • La voie sèche avec laquelle on obtient le café vert nature.
  • La voie humide avec laquelle on obtient le café vert lavé.

Le café vert est ensuite torréfié environ une trentaine de minutes à 180 °C. La température de la torréfaction est choisie selon les origines, l’année de récolte du café et surtout le goût recherché. Voici les 5 principales nuances données aux grains de café durant la torréfaction :

 Légère : blonde – New England

 Moyenne : ambrée – American

 Moyennement poussée : robe de moine – Light French 

 Poussée : brune – French

 Très poussée : très brune – Dark French ou Italian

Son utilisation dans le monde

À ce jour, le café est la deuxième boisson la plus consommée après le thé. Les plus gros consommateurs de café restent les pays riches et notamment les pays scandinaves (Danemark, Norvège et Suède). En France, 80 % d’entre nous ne peuvent pas s’en passer au petit déjeuner et 74 % après le déjeuner. 

Commercialisé sous forme de grains entiers, moulus ou en en dosettes, le café est aujourd’hui décliné en d’innombrables recettes : expresso, café noisette, café américain, café au lait, café long, décaféiné, café glacé, café renversé, cappuccino…
 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top