Le panais en pratique

Par Andrea Scopetani Publié le 23/11/2018 Mis à jour le 23/11/2018
Fiche pratique

Comment choisir, conserver et cuisiner le panais ? 

Avec une saveur douce, le panais peut s’associer à de nombreux légumes-racines tels que la carotte ou les navets. Il se marie parfaitement bien à de nombreuses viandes dans certaines préparations mais également avec certains fruits tels la poire et la pomme grâce à son goût légèrement sucré.  

Comment le choisir ? 

La fraîcheur du panais se vérifie par son aspect : il est préférable de choisir un panais de taille moyenne, ferme, et plutôt lisse et brillant.

Comment le conserver ? 

Les panais peuvent se conserver au réfrigérateur pendant 1 semaine. Vous pouvez également les envelopper d’un linge humide pour préserver plus longtemps sa fermeté.

Comment le préparer ? 

Le panais se prépare de la même manière que la carotte ou la pomme de terre. Il doit être rincé et brossé à l’eau claire pour éliminer tout résidu. L’épluchage n’est pas obligatoire si la peau n’a pas été traitée. Cependant c’est un légume sensible à l’oxydation, il est donc préférable lors de sa préparation de le citronner afin d’éviter son noircissement.

Comment le cuisiner ? 

Le panais peut se consommer aussi bien cuit que cru : râpé dans une salade, en purée, sous forme de soupe, grillé au four, en pot-au-feu, en poêlée…Par exemple, le plat typiquement irlandais, le « callcannon », est fait à base de pommes de terre et de panais en purée, auxquels on ajoute des oignons fondus et que l'on fait gratiner au four.
Son temps de cuisson est plus rapide que celui de la pomme de terre ou la carotte mais variable selon sa taille. Il peut donc être préférable de le cuire en tranches ou en bâtonnets.

Des idées de recettes

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top