Tout savoir sur les mirabelles

4 articles
Dossier
mirabelles_confitures.jpg
Voici un dossier complet sur les mirabelles, avec leurs histoires, comment les préparer et, bien sûr, leurs vertus santé.

Sommaire

1
Petite histoire de la mirabelle
2
Les variétés de mirabelles
3
Les atouts de la prune
4
La mirabelle en pratique
1 Petite histoire de la mirabelle

Quand et comment les mirabelles sont-elles arrivées dans nos assiettes ?

Par Marie-Charlotte Rivet Bonjean Publié le 30/07/2018 Mis à jour le 31/07/2018

Les premières traces sérieuses de l’apparition des mirabelles datent du XVe siècle. Il semblerait que ce fruit provienne d’Asie mineure ou d’Orient, ou selon d’autres sources, de la Chine et serait arrivé à Grand dans les Vosges et à Jouy-aux-Arches en Moselle.

Ce serait le Duc d’Anjou et de Lorraine, René-le-Bon, qui l’aurait introduit en France au XIIIe siècle en la cultivant à Mirabeau et Mirabel avant qu’elle fasse souche en Lorraine.

Au XVIe siècle Catherine de Médicis et son fils Charles IX se voient offrir des mirabelles confites au sucre lors de leurs voyages en Lorraine.

En 1892, une épidémie anéantit le vignoble lorrain et laissa la place à l’extension du mirabellier au début du XXe siècle. Après la Première guerre mondiale, entre 1920-1930, il y a eu un boom de plantation de mirabelliers à la place de tous les vignobles qui avait été touchés par l’épidémie – les vergers couvraient ainsi plus de 10 000 ha en 1935. Cette plantation massive en plus de sa qualité gustative, entraîne une valorisation économique de ce fruit aux années 1970.

En 1974, une confrérie autour de la mirabelle lorraine est ainsi créée pour la défense et la promotion de la mirabelle régionale.

2 Les variétés de mirabelles

Quelles sont les différentes variétés de mirabelles ?

Par Marie-Charlotte Rivet Bonjean Publié le 31/07/2018 Mis à jour le 31/07/2018

Il existe deux variétés principales :

  • La mirabelle de Nancy

Elle a une peau jaune orangé, qui rougit légèrement au soleil avec une chair très juteuse et sucrée de couleur très claire, c’est la plus grosse des mirabelles.

On la retrouve sur les étals essentiellement à la mi-août.

  • La mirabelle de Metz

Plus petite que celle de Nancy, elle a une peau fine et jaune orangé. Elle aussi s’achète vers la mi-août.

Voici les autres variétés moins courantes :

  • Mirabelle de Bellamira : maturité début août
  • Mirabelle de Flotow : maturité fin juillet
  • Mirabelle de Miragrande : maturité fin août
  • Mirabelle tardive : goût plutôt acidulé ; maturité fin septembre-début octobre
  • Mirabelle parfumée de septembre : chair sucrée, très parfumée, maturité septembre (comme son nom l’indique)
  • Mirabelle précoce : maturité juillet
  • Mirabelle double de Herrenhausen : chair jaune et très sucrée, maturité mi-septembre
3 Les atouts de la prune

Quelles sont les vertus santé de la prune ?

Par Marie-Charlotte Rivet Bonjean Publié le 09/08/2010 Mis à jour le 31/07/2018

 

Un fruit léger, désaltérant et équilibrant

 

Malgré sa saveur souvent bien sucrée, la prune reste un fruit modérément énergétique : pour une portion de 150 g (soit environ 140 g net : il faut tenir compte des noyaux !), le total énergétique ne dépasse pas 75 à 100 kcalories (313 à 418 kJoules). Un dessert ou une collation constitué par des prunes représente ainsi au maximum 3 à 5 % de l'apport quotidien conseillé pour l'adulte, soit 2000 à 2700 kcalories (8300 à 11400 kJoules). Une incitation à ne pas s'abstenir !

Juteuse et désaltérante, la prune s'avère aussi intéressante par sa haute densité nutritionnelle : son eau de constitution abondante (82,5 %) est chargée en minéraux et oligo-éléments, notamment en potassium, en fer, en magnésium. Elle apporte aussi de nombreuses vitamines, notamment du groupe B. La prune contribue ainsi utilement à la couverture des besoins de l'organisme en ces substances.

 

Une aide aux fonctions d'élimination

 

La prune favorise l'élimination rénale, grâce à sa richesse en eau, et à un rapport potassium/sodium élevé.

Mais elle est surtout réputée pour faciliter le bon fonctionnement des intestins. Plusieurs raisons à cela : sa richesse en fibres, tout d'abord. Il s'agit de fibres de natures différentes. Avec notamment de la cellulose et des hémicelluloses, qui accélèrent le passage des aliments dans les intestins ; et aussi de la pectine, qui a pour propriété de retenir l'eau, et joue un rôle régulateur sur le transit.

Autre élément favorable : la présence, en proportion relativement importante, de sorbitol. Cette substance stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire, et par voie de conséquence, aide à lutter contre la paresse intestinale.

Enfin, la prune renferme de la diphénylisatine, un dérivé de la famille des indols. Ses effets légèrement laxatifs accentuent l'efficacité de la prune dans ce domaine !

 

Un fruit rempli d’antioxydants

 

Grâce à ses composés phénoliques, la prune aurait des effets anti-inflammatoire, antioxydant et une action bénéfique sur la mémoire :

  • Associée à un régime riche en cholestérol, la prune pourrait limiter les symptômes des maladies neurodégénératives. (1) 
  •  Elle réduirait les facteurs de risques cardiovasculaires en limitant l’obésité et les maladies métaboliques telles que le diabète et les dyslipidémies. (2)
  •  Selon une étude, elle pourrait aussi limiter l’ostéoporose chez les femmes ménopausées. (3) 
  • Elle aiderait aussi à réduire les symptômes allergiques. (4) 
  • Certains composés de la prune pourraient, enfin, contrecarrer les effets de la testostérone sur le développement de l’hypertrophie bénigne de la prostate (5). Une bonne nouvelle pour ces messieurs !

Références : 

(1)    Br J Nutr. 2015 May 28 / A high-cholesterol diet enriched with polyphenols from Oriental plums (Prunus salicina) improves cognitive function and lowers brain cholesterol levels and neurodegenerative-related protein expression in mice. / Kuo PH1, Lin CI2, Chen YH1, Chiu WC1, Lin SH
(2)    J Nutr Biochem. 2015 Jun / Consumption of polyphenol-rich peach and plum juice prevents risk factors for obesity-related metabolic disorders and cardiovascular disease in Zucker rats. / Noratto G1, Martino HS2, Simbo S3, Byrne D4, Mertens-Talcott SU5.
(3)    Nutrients. 2017 May 14 / Bone-Protective Effects of Dried Plum in Postmenopausal Women: Efficacy and Possible Mechanisms / Arjmandi BH1,2, Johnson SA3, Pourafshar S4,5, Navaei N6,7,8, George KS9,10, Hooshmand S11, Chai SC12, Akhavan NS6,7.
(4)    Phytother Res. 2016 May / A Systematic Review on the Health Effects of Plums (Prunus domestica and Prunus salicina) / Igwe EO1, Charlton KE1.
(5)    J Ethnopharmacol. 2016 Aug 22 / Amelioration of testosterone induced benign prostatic hyperplasia by Prunus species. / Jena AK1, Vasisht K1, Sharma N1, Kaur R1, Dhingra MS1, Karan M2.
 

4 La mirabelle en pratique

Comment choisir, conserver et cuisiner les mirabelles ?

Par Marie-Charlotte Rivet Bonjean Publié le 30/07/2018 Mis à jour le 31/07/2018

Comment choisir les mirabelles ?

Une bonne mirabelle possède une peau fine et tendue. Certaines, comme celles de Nancy, sont recouvertes de tache de rousseur, ce n’est pas un souci.

Certaines mirabelles sont recouvertes de pruine, une sorte de « buée » qui s’efface avec le doigt, c’est un signe de fraîcheur et de maturité à point.

Il est préférable de choisir les mirabelles qui dégagent un parfum délicat.

Les mirabelles de Lorraine sont protégées par le label « Indication Géographique Protégée » (IGP), elles ont un mode de culture et un attachement historique local. Les producteurs ayant ce label garantissent ainsi une mirabelle de Lorraine au sommet de ses qualités gustatives.

Comment conserver les mirabelles ?

Les mirabelles sont des fruits très fragiles qui se cueillent mûrs, donc elles ne vont pas se conserver très longtemps. Il faut les manger ou les cuisiner rapidement après achat.

Cependant elles peuvent quand même être conservées 3 à 5 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Il faut penser à les sortir 20 minutes avant de les déguster pour qu’elles retrouvent toutes leurs saveurs.

Comment cuisiner les mirabelles ?

Le plus souvent consommé crue, la mirabelle est un fruit très juteux aux saveurs sucrées, mais elle est aussi délicieuse cuite, poêlée, dans un dessert ou une entrée.

Avant de la manger ou de l’intégrer à votre recette, n’oubliez pas de la passer sous l’eau.

Pour la cuisson au four, il faut compter 30 minutes (pour une tarte par exemple).

A la poêle, c’est plus rapide : 10 minutes de cuisson environ, en fonction de la préparation.

On peut réaliser des tartes, des confitures, des crumbles, des clafoutis mais aussi se servir des mirabelles pour accompagner des viandes. La mirabelle se marie très bien au magret de canard, au foie gras, aux volailles et aux fruits de mer.

Quelques idées de recettes :

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top