Les aliments ultra-transformés sont-ils impliqués dans l’athérosclérose ?

Par Juliette Pouyat Publié le 31/08/2020 Mis à jour le 01/09/2020
Actualité

Une nouvelle étude  associe une consommation élevée d’aliments ultra- transformés à des artères coronaires abîmées par l’athérosclérose, même sans signe clinique de cette dernière.

Pourquoi c’est important

Les aliments ultra-transformés (AUT) sont des produits alimentaires ou des boissons dont la fabrication comporte plusieurs étapes et techniques de transformation. On trouve dans leur composition des ingrédients exclusivement utilisés par l'industrie et qui ne sont absolument pas présents dans nos cuisines. Ils sont souvent consommés sous forme de snacks ou de repas rapides.

Les AUT se caractérisent par une teneur en fibres et en micronutriments faible alors qu’ils contiennent beaucoup de calories, sel, de graisses saturées et de sucres. Selon les pays, ils contribuent à hauteur de 25 à 60% de la consommation énergétique totale.

Les AUT en plus de favoriser l’obésité sont associés à un risque de cancers, de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires et de mortalité toutes causes plus grand.

Dans une nouvelle étude parue dans la revue BMC Medicine, des chercheurs ont évalué l’impact de la consommation d’AUT sur le développement de l’athérosclérose, avant même l’apparition de signes cliniques.

L’étude

Les chercheurs ont évalué la consommation d’aliments ultra-transformés chez 1876 hommes asymptomatiques et leur ont fait passer un examen pour détecter la présence de calcium dans les artères coronaires, qui constitue un marqueur de l’athérosclérose et un bon prédicteur d’une future maladie coronarienne. La quantification du calcium dans les artères coronaires a permis d’obtenir un score appelé Coronary Calcium Agatston Score (CACS) : plus il est élevé, plus l’athérosclérose est étendue et le risque cardiovasculaire élevé. Les participants ont été classés en trois groupes CACS=0, CACS >0 et <100 et CACS ≥ 100 qui consitue le signe d'une athérosclérose modérée à sévère.

Parmi les participants, 60,2% ne présentait pas de calcium dans les artères coronaires et 10,2% d’entre eux avaient un CACS ≥ 100. Les résultats indiquent que la consommation la plus importante d’aliments ultra-transformés (en moyenne 500 g/jour) était liée à un risque deux fois plus élevé de présenter une athérosclérose coronarienne subclinique (avec un CACS ≥ 100) par rapport à une consommation plus faible (100 g/jour en moyenne). Cette association est indépendante des autres facteurs de risque cardiométaboliques (hypertension, IMC, diabète) ainsi que d’autres facteurs alimentaires ou du mode de vie.

Les chercheurs expliquent notamment que la présence de phosphates dans les AUT - notamment les viandes transformées, les saucisses, le jambon, les boissons gazeuses - est directement responsable d’une calcification vasculaire et contribue donc au développement de l'athérosclérose chez les gros consommateurs d'AUT. Le dépôt de calcium (calcification) dans les artères et les vaisseaux est lié à un risque 3 à 4 fois plus élevé d'événements cardiovasculaires.

En pratique

Non seulement les AUT ont des effets catastrophiques sur la santé mais ils prennent la place d’aliments sains, nutritionnellement intéressants et qui ont un rôle bénéfique sur la santé cardiovasculaire. Pourtant, la consommation de ces AUT n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Leur composition – comportant trop de sel, trop de sucre, trop de gras mais également trop d’additifs – constitue un cocktail explosif pour notre corps. Pour le chercheur en nutrition Anthony Fardet, auteur du guide Halte aux aliments ultra transformés, mangeons vrai, les AUT ne doivent pas représenter plus de 15% de nos apports alimentaires. Pour atteindre cet objectif, il vaut mieux réserver la consommation d'AUT à des circonstances exceptionnelles et manger au quotidien des aliments bruts et peu transformés, cuisinés à la maison.

Pour éviter de consommer ces produits, nous vous apprenons à les repérer et nous vous donnons les conseils nécessaires pour vous désintoxiquer si vous êtes accros !

 A lire aussi sur ce thème :   Malbouffe : un député met les pieds dans le plat

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top