L'ananas, un usurpateur ?

Par Lanutrition.fr Publié le 20/04/2010 Mis à jour le 10/03/2017
Fiche pratique
"Essayez le régime à base d'ananas, il a la réputation de manger les graisses". Mais est-ce bien justifié? LaNutrition.fr vous dit toute la vérité sur l'ananas.

 

Type

plante

Principe actif

bromélaïne

Fonction

faciliterait l’élimination de la cellulite

Efficacité

Bases scientifiques : , Bases cliniques : 0

Sécurité d’emploi

 



Qu’est-ce que c’est ?

    L’ananas (Ananas comosus) était consommé depuis des siècles par les Indiens d’Amérique centrale et des Caraïbes quand, à l’occasion de son second voyage vers le Nouveau Monde, Christophe Colomb et son équipage en firent la découverte. L’ananas – fruit et tige – est une mine de fibres, mais il doit surtout sa réputation aux nombreuses enzymes qu’il renferme : pectases, invertases, péroxydases, desmolases, et bien sûr protéases, parmi lesquelles la bromélaïne (ou broméline).

    La bromélaïne (que l’on trouve surtout dans le fruit) a la particularité de dégrader les protéines, les démonter en des molécules plus petites qu’on appelle acides aminés. L’enzyme est si efficace que les ouvriers qui travaillent dans les plantations ou les conserveries doivent protéger leurs mains avec des gants pour éviter les irritations. L’intérêt nutritionnel découle de ces propriétés : vous pouvez utiliser l’ananas pour accommoder les plats de viande : la « digestion » des protéines démarrera plus tôt, sera plus efficace.

    La bromélaïne est aussi utilisée en médecine pour pallier certaines déficiences du pancréas (elle peut remplacer certaines enzymes de cet organe).

    Enfin, l’ananas figure dans le peloton de tête des ventes de produits amaigrissants car sa bromélaïne déstructurerait les fibres protéiques qui entourent le tissu cellulitique, ce qui favoriserait la mobilisation des graisses...

     

    Comment agit il ?

     

    Les graisses sont stockées dans des cellules spécialisées, les adipocytes. Après quelques années, peut apparaître une réaction inflammatoire qui donne un aspect de peau d’orange : c’est la cellulite. Les graisses se trouvent alors prisonnières d’un entrecroisement de fibres de collagène, d’où leur difficulté à s’en échapper pour être brûlées. La bromélaïne pourrait agir à ce niveau, en dégradant les mailles qui piègent la graisse.

     

    Bases scientifiques et cliniques

     

    Les études cliniques sur l’homme manquent pour affirmer, comme le font certains fabricants, que l’extrait d’ananas vient à bout de la cellulite, sa principale indication. Il faut donc se laisser convaincre par un petit nombre de travaux expérimentaux chez le rat. Pas très convaincants! De même pour ses propriétés diurétiques...

    Notre avis

    Efficacité non prouvée.

       

      Doses usuelles

       

        Aliment : 1 fruit entier ou son jus. Mais la bromélaïne est inactivée par la chaleur : l’ananas en boîte ou le jus d’ananas pasteurisé n’en contiennent plus.

        Complément : gélules de 200 mg, 2 gélules 3 fois par jour.

         

        Précautions d’emploi (gélules)

         

        Déconseillé dans les troubles de la coagulation.

         

        Sripanidkulchai B : “Diuretic effects of selected Thai indigenous medicinal plants in rats.” J Ethnopharmacol. 2001 May;75(2-3):185-90.

          La sélection

          Publicité

          Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

          Découvrir la boutique logo Nutrivi

          A découvrir également

          Back to top