L'ananas fait fondre la cellulite

Par Lanutrition.fr Publié le 27/11/2008 Mis à jour le 10/03/2017
Article
C'est faux

Vous l'avez lu dans la presse et vos copines vous l'ont confirmé : l'ananas, c'est bourré d'enzymes « brûle-graisses ». Il suffirait d'en faire une cure pendant trois jours pour voir disparaître sa cellulite. Vous ne connaissez pourtant personne dont la ligne a été transfigurée par l'action anti-capiton de ce fruit exotique. Alors, l'ananas fait-il vraiment fondre la cellulite ?

La bromélaïne, une enzyme « brûle-... protéines » !

C'est Christophe Colomb qui ramena l'ananas en Europe (Ananas comosus) lors de son deuxième voyage aux Amériques. Ce fruit doit sa réputation d'aliment amincissant aux nombreuses enzymes qu’il renferme, surtout à la bromélaïne ou broméline. Particularité de cette enzyme : c'est une « protéase », capable de digérer les protéines, mais non pas les lipides de la graisse corporelle… Pour la caractériser, le terme « brûle-protéines » serait donc plus approprié que celui de « brûle-graisses ».

Des preuves qui se font attendre

Quel rapport entre les effets de la bromélaïne sur les protéines et la fonte de la cellulite ? Il faut savoir que les graisses corporelles sont stockées dans des cellules spécialisées, les adipocytes. Ces cellules sont regroupées en petites vésicules séparées par des cloisons inextensibles. En augmentant de volume, ces adipocytes provoquent un étirement des cloisons. Il se forme des dépressions visibles à la surface de la peau qui prend un aspect matelassé : c’est la cellulite. Les graisses prisonnières d’un entrecroisement de fibres de collagène ont alors du mal à s’en échapper pour être brûlées.

Comme la bromélaïne est partiellement absorbée par l'organisme et passe dans le sang, les laboratoires pharmaceutiques ont vu dans cette enzyme l’arme absolue contre les capitons. Selon eux, la bromélaïne pourrait déstructurer les fibres de collagène – qui sont des protéines – entourant les adipocytes, et favoriserait ainsi la mobilisation des graisses. Malheureusement, aucune étude clinique n'a prouvé à ce jour que l’ananas ou les substances qu’il renferme font fondre la cellulite.

Un fruit, une enzyme, de multiples potentialités

Si l'ananas n'est pas un bon allié minceur, il est loin d'être dénué d'intérêt. La bromélaïne qu'il contient est utilisée dans l'industrie agro-alimentaire pour attendrir la viande mais aussi en médecine pour pallier le manque d'enzymes digestives qu'entraînent certaines déficiences du pancréas. Lorsque l'ananas est utilisé pour accommoder du porc ou du bœuf, la bromélaïne contribue à prédigérer les protéines, facilitant ainsi leur digestion. La bromélaïne serait également efficace pour nettoyer les plaies, soulager l'arthrose, enrayer le rhume et comme vermifuge.

Et ma cellulite alors ?

Il n'existe malheureusement à ce jour aucun remède miracle contre la cellulite. Seule l'action mécanique du drainage lymphatique ou certaines interventions chirurgicales comme la liposuccion sont efficaces pour retrouver un corps de déesse. Les crèmes amincissantes riches en caféine peuvent, quant à elles, apporter un plus, à condition d'y associer une activité physique et une alimentation équilibrée.

A découvrir également

Back to top