La viande et la charcuterie

Par Lanutrition.fr Publié le 28/01/2010 Mis à jour le 20/02/2017
Le poulet reste la viande la plus consommée par les Français, prix oblige.

 

Repères de consommation


Recommandations LaNutrition.fr:

0 à 4 portions de viande par semaine

0 à 3 portions de charcuterie par semaine

 

Recommandations PNNS:

1 à 2 portions de viande par jour

Le baromètre nutrition santé 2008 de l’Inpes publié en janvier 2010 a interrogé les volontaires sur leur consommation de viande, de poissons et d’œuf la veille de l’interview. Les Français ont consommé ces produits en moyenne une fois et demie la veille de l’enquête. Plus de 8 personnes sur 10 (82,7 %) en ont consommés une à deux fois. Elles sont 9,2 % à ne pas en avoir pris du tout et 8,1 % à en avoir pris plus de deux fois.

 

La viande est la plus consommée

La viande est de loin l’aliment qui a été le plus consommé la veille de l’interview de l’Inpes : plus de 7 personnes sur 10 en ont mangé au moins une fois. Les hommes sont proportionnellement plus nombreux à en avoir pris que les femmes (75,5 % contre 67,9 %) (voir graphique).

Source : Escalon H., Bossard C., Beck F. dir. Baromètre santé nutrition 2008.

Saint-Denis, coll. Baromètres santé, 2009 : 424 p.

 

Poulet superstar

Selon les données du Centre d’information des viandes les Français ont consommé en 2003 :

- 25 kilos de volaille

- 12 kilos de bœuf

- 4 kilos de porc

- 2 kilos de veau

- 2 kilos d’agneau

Si la consommation de bœuf reste relativement stable depuis 1999, la consommation de viande porc est passés de 6 à 4 kilos entre 1999 et 2003. Selon la Chambre Régionale de Normandie, la consommation française de viande de volaille progresse en 2008 et retrouve ainsi son niveau des années 2000. Cette augmentation de la consommation, malgré une hausse des prix, pourrait s'expliquer par le fait que la viande de volaille reste l'une des moins chères et que les conditionnements de petite taille sont favorables aux ventes, dans un contexte économique difficile.

 

Les produits tripiers

En 2006, la consommation de produits tripiers frais et surgelés a diminué pour la troisième année consécutive : les achats des Français ont baissé de 1,8 % entre 2005 et 2006.

Parmi les produits tripiers frais, les achats d’abats d’ovins ont augmenté de 4,9 %, tandis que la consommation d’abats de veaux et de porcs a baissé de 4,9 % pour les premiers et de 5,2 % pour les seconds. Les achats de produits tripiers de bovins sont restés stables (voir graphique).


L’INCA 2 note une baisse de la consommation de viandes et abats entre 1998 et 2007. La baisse est plus marquée chez les enfants (19 %), suivis par les 15-17 ans (17 %), les femmes (16 %) et les hommes (3 %).

 

La charcuterie

Le baromètre nutrition santé de l’Inpes indique qu’un tiers des Français (33,9 %) a mangé la veille de la charcuterie (hors jambon blanc, considéré comme de la viande en raison de sa moindre teneur en matières grasses et en sel). Ce type de produit est nettement plus consommé par les hommes que par les femmes (39,5 % contre 28,5 %).

 

Lire également nos articles :

Comment savoir ce que mangent les Français

Les enfants pas fans de la cantine

Les Français grignotent moins

Les fruits et les légumes

Les matières grasses ajoutées

Le poisson et les fruits de mer

L’alcool

Le lait et les produits laitiers

Les aliments et boissons sucrés

Les oeufs

Les féculents

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top